Les végétariens présenteraient un risque un peu plus élevé de fracture de hanche

Dr Rob Hicks

Auteurs et déclarations

28 août 2023

Royaume-Uni – Selon une étude publiée dans la revue BMC Medicine, les femmes et les hommes qui suivent un régime végétarien courent un risque légèrement plus élevé de fracture de la hanche que ceux qui mangent régulièrement de la viande [1].

Les recherches menées par l'université de Leeds suggèrent qu'une meilleure compréhension de la qualité et de l’équilibre alimentaire pourrait contribuer à réduire ce risque et à améliorer la santé osseuse.

Les fractures du col du fémur coûtent au NHS (régime de santé britannique) environ 2 milliards £ chaque année. Elles constituent un « problème croissant dans une société vieillissante et peuvent entraîner des problèmes de santé débilitants et une perte de leur qualité de vie », selon James Webster, directeur de l'étude et chercheur doctorant à l’École des sciences alimentaires et de la nutrition de l'université.

Bien qu'il ait déjà été reconnu que les femmes végétariennes présentaient un risque « élevé » de fracture de hanche, les raisons n'étaient pas claires, soulignent les auteurs. En outre, les études portant sur l'impact d'un régime végétarien sur les hommes ont été « de petite envergure et non concluantes », ont-ils ajouté.

Données de la UK Biobank

Les chercheurs ont entrepris d'étudier le risque de fracture de hanche chez les mangeurs de viande occasionnels, les pescatariens et les végétariens, par rapport aux mangeurs de viande réguliers, et d'explorer le rôle des médiateurs potentiels de toute différence de risque observée.

L’étude observationnelle a analysé les données de la UK Biobank portant sur 413 914 hommes et femmes qui étaient soit des mangeurs de viande réguliers (cinq fois ou plus par semaine), soit des mangeurs de viande occasionnels (moins de cinq fois par semaine), soit des pescatariens (qui mangent du poisson mais pas de viande), soit des végétariens (qui consomment des produits laitiers mais pas de poisson ni de viande).

A l’inclusion, les pescatariens et les végétariens étaient en moyenne plus jeunes que les mangeurs de viande, bien que le temps écoulé avant la fracture de hanche et l'âge au moment de la fracture de la hanche aient été similaires dans tous les groupes.

Les données sur les individus ont été reliées à leurs dossiers hospitaliers et les cas de fracture de la hanche ont été enregistrés au cours de la période de suivi jusqu’en 2021. Sur une période de suivi médiane de 12,5 ans, 3 503 fractures de hanche ont été observées, ce qui correspond à 0,8 % de la cohorte.

Les chercheurs ont constaté qu'après ajustement pour les facteurs de confusion, les végétariens (hazard ratio 1,50) – mais pas les mangeurs de viande occasionnels (HR 0,99) ou les pescatariens (HR 1,08) – présentaient un risque plus élevé de fracture de la hanche que les mangeurs de viande réguliers.

« Les hommes et les femmes qui suivent un régime végétarien courent un risque de fracture de la hanche 50 % plus élevé que les personnes qui mangent régulièrement de la viande », soulignent les auteurs.

Bien que le risque global de fracture de la hanche soit faible, le risque relatif entre les végétariens et les personnes qui mangent régulièrement de la viande est « important », selon les auteurs.

Il n’y avait pas de différence de risque entre les mangeurs de viande occasionnels et réguliers. Les pescatariens présentaient un risque légèrement plus élevé (8 %) que les mangeurs de viande réguliers, mais il s'agissait d'une différence non significative, selon les chercheurs.

Le Dr Webster a souligné que si les végétariens couraient un risque de fracture de la hanche supérieur de 50 % à celui des mangeurs de viande, cela se traduisait par « seulement 3 fractures de la hanche de plus pour 1 000 personnes sur 10 ans ».

Cela se traduisait par seulement 3 fractures de la hanche de plus pour 1 000 personnes sur 10 ans. James Webster

Apports nutritionnels adéquats et gestion du poids

Les auteurs ont prédit qu'en moyenne, 6,5 mangeurs de viande réguliers et 6,5 mangeurs de viande occasionnels subiraient une fracture de la hanche, tandis qu'il y aurait 7 cas chez les pescatariens et 9,5 cas chez les végétariens.

Les auteurs ont souligné qu'ils n'avaient trouvé que des preuves limitées de la modification de l'effet de l'IMC sur le risque de fracture de la hanche dans les différents groupes de régime, et aucune preuve claire de la modification de l'effet en fonction de l'âge ou du sexe.

« L’IMC moyen plus faible chez les végétariens explique une partie de la différence de risque observée par rapport aux mangeurs de viande réguliers », ont déclaré les auteurs, « mais une grande partie reste inexpliquée ». Les végétariens avaient environ 17 % de chances en moins de respecter les recommandations en matière de protéines que les mangeurs de viande, ont-ils noté.

Dans le cadre de la prévention des fractures de hanche, il est particulièrement important pour les végétariens de veiller à un apport adéquat en nutriments et à la gestion de leur poids, ont-ils déclaré. « Les végétariens doivent s'assurer qu'ils ont une alimentation équilibrée avec suffisamment de protéines et qu'ils maintiennent un IMC sain », a insisté le Dr Webster.

La professeure Janet Cade, qui dirige le groupe d'épidémiologie nutritionnelle de l'université de Leeds et qui a supervisé la recherche, a souligné que « les avantages pour la santé d'un régime végétarien, y compris un risque plus faible de cancer et de maladie cardiovasculaire, peuvent encore l'emporter sur toute augmentation du risque de fracture de la hanche », a suggéré le Dr Webster.

Les avantages pour la santé d'un régime végétarien, y compris un risque plus faible de cancer et de maladie cardiovasculaire, peuvent encore l'emporter sur toute augmentation du risque de fracture de la hanche. Pre Janet Cade

 

Cet article a initialement été publié sur Medscape.com sous l’intitulé Vegetarians at Higher Risk of Hip Fracture, Study Finds. Edité par Mona El-Guechati

 

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur Twitter.

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape : sélectionnez vos choix

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....