COVID-19 : l’OMS déclare EG.5, dit « Eris », « variant d’intérêt »

Stéphanie Lavaud

10 août 2023

Etats-Unis Au vu de l’augmentation des contaminations, l’Organisation mondiale de la Santé vient de déclarer que le sous-variant d’Omicron EG.5, baptisé non officiellement "Eris", passait du statut de variant sous surveillance à celui de « variant d’intérêt » (VOI). A ce stade cependant, sur la base des données disponibles, le risque de EG.5 pour la santé publique est jugé faible.

Un avantage en termes de croissance mais un risque jugé faible

EG.5 est une lignée issue de XBB.1.9.2, qui a le même profil d'acides aminés que XBB.1.5. EG.5 a été signalé pour la première fois le 17 février 2023 et désigné par l’OMS comme variant sous surveillance (VUM) le 19 juillet 2023.

De façon globale, la proportion de cas d'EG.5 signalés a augmenté régulièrement depuis lors. « Au cours de la semaine épidémiologique 29 (du 17 au 23 juillet 2023), la prévalence mondiale de l'EG.5 était de 17,4 %. Il s'agit d'une augmentation notable par rapport aux données rapportées quatre semaines auparavant (semaine 25, du 19 au 23 juillet 2023), où la prévalence mondiale d'EG.5 était de 7,6 % » indique l’OMS.

Sur la base des données disponibles, le risque pour la santé publique posé par EG.5 est jugé faible au niveau mondial, s'alignant sur le risque associé au XBB.1.16 et aux autres virus actuellement en circulation. Bien qu'EG.5 ait montré une prévalence accrue, un avantage de croissance et des propriétés d'échappement immunitaire, « nous n’avons pas détecté de changements en termes de sévérité de la maladie par comparaison aux autres sous-linéages qui ont circulé depuis 2021 » a indiqué la Dre Maria Van Kerkhove, conseiller technique pour l’OMS.

 

https://twitter.com/WHO/status/1689365618053566464

 

Cependant, en raison de son avantage de croissance et de ses caractéristiques d'échappement immunitaire, EG.5 peut entraîner une augmentation de l'incidence des cas et devenir dominant dans certains pays, voire à l'échelle mondiale.

35% des virus séquencés en France

Parallèlement aux Etats-Unis qui connaissent une augmentation du nombre de cas au cours des dernières semaines, la tendance est à la hausse sur le territoire national. Dans son dernier bulletin, daté du 1er août, Santé Publique France signale que, pour la semaine du 24 au 30 juillet, les passages aux urgences pour suspicion d'infection au Covid-19 ont augmenté de 26%, soit 149 passages de plus que la semaine précédente.

D’après un graphique du Gisaid publié sur Twitter, une base de données de référence qui permet un suivi régulier du Covid-19, la souche EG.5 serait aujourd’hui présente dans près de 35% des virus séquencés en France. "Eris" est également présent dans d'autres pays comme l'Italie, l'Angleterre et les Etats-Unis. Selon le magazine  Forbes , l'agence britannique de sécurité sanitaire estimait le 20 juillet dernier que près de 15% des cas au Royaume-Uni étaient provoqués par cette souche, en hausse de plus de 20% par semaine. Idem aux États-Unis, où ce variant était à l'origine de 17% des contaminations au 5 août, contre 12% deux semaines plus tôt.

 

https://twitter.com/Mike_Honey_/status/1688047524098326529

 

Rien n'indique cependant que sa gravité est supérieure, ni qu'il est capable d'échapper à l'immunité acquise par une précédente contamination ou par le vaccin. « Il n'est pas associé à une symptomatologie ni une virulence particulières », a confirmé à TF1info le Pr Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de Genève (Suisse). « Les personnes à risque de formes graves restent toujours les personnes immunodéprimées et les personnes très âgées. À ce jour, aucun échappement vaccinal concernant les formes graves n'est rapporté non plus. »

 

 

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur Twitter.

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape : sélectionnez vos choix

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....