Les vitamines B réduisent-elles le risque de maladie de Parkinson ?

Kelli Whitlock Burton

Auteurs et déclarations

28 avril 2023

Boston, États-Unis – Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Movement Disorders , montre que l’augmentation de l’apport en folate et en vitamine B6 au-delà des niveaux quotidiens recommandés n’offre pas de bénéfice protecteur contre la maladie de Parkinson (MP) [1].

Bien qu’il ait été prouvé que la vitamine B12 en début de vie était associée à une diminution du risque de MP, les résultats n’étaient pas cohérents et n’ont été observés que chez les personnes dont l’apport quotidien était 10 fois supérieur au niveau recommandé.

« Les résultats de cette vaste étude prospective ne confirment pas l’hypothèse selon laquelle l’augmentation des apports en folates ou en vitamine B6 au-delà des niveaux actuels réduirait le risque de MP dans cette population de professionnels de la santé américains majoritairement blancs », a déclaré l’investigateur principal le Dr Mario H. Flores-Torres, chercheur au département de nutrition de la Harvard T.H. Chan School of Public Health (Boston, Massachusetts, États-Unis) à Medscape Medical News.

Toutefois, ajoute-t-il, l’étude « laisse entrevoir la possibilité que, chez certains individus, l’apport en vitamine B12 contribue à diminuer le risque de MP – un résultat qui justifie des recherches plus approfondies. »

Des résultats en demi-teinte

Des études antérieures ont suggéré que les vitamines B – y compris les folates, B6 et B12 – pourraient avoir un effet sur le risque de MP, mais les résultats n’ont pas été concluants.

La nouvelle étude a porté sur 80 965 femmes de l’étude sur la santé des infirmières (Nurses Health study) (1984-2016) et 48 837 hommes de l’étude de suivi des professionnels de la santé (1986-2016). L’âge moyen au début de l’étude était de 50 ans chez les femmes et de 54 ans chez les hommes, les participants ont été suivis pendant environ 30 ans.

Les participants ont rempli des questionnaires sur leur alimentation au début de l’étude, puis tous les 4 ans. Pour tenir compte de la possibilité d’une causalité inverse due à la longue phase prodromique de la maladie de Parkinson, les chercheurs ont effectué des analyses décalées à 8, 12, 16 et 20 ans. Au cours de la période de suivi, 1 426 cas incidents de MP ont été diagnostiqués (687 chez les femmes et 739 chez les hommes).

Les chercheurs n’ont pas trouvé de lien entre la réduction du risque de MP et la consommation de vitamine B6 ou de folate.

Bien que l’apport moyen cumulatif total en vitamine B12 n’ait pas été associé au risque de MP, les chercheurs ont noté une diminution modeste du risque entre les participants ayant les niveaux de base de B12 les plus élevés et les participants ayant les niveaux de base les plus bas (hazard ratio [HR] 0,80 ; P = 0,01).

Les individus appartenant au quintile le plus élevé d’apport en B12 au départ avaient un apport moyen de 21-22 % µg/j, soit près de 10 fois l’apport journalier recommandé de 2,4 µg/j.

« Bien que certains de nos résultats suggèrent qu’un apport plus élevé en vitamine B12 pourrait réduire le risque de MP dans une population de professionnels de santé américains, les associations que nous avons observées étaient modestes et pas entièrement cohérentes », a déclaré le Dr Flores-Torres.

 
Les chercheurs n’ont pas trouvé de lien entre la réduction du risque de MP et la consommation de vitamine B6 ou de folate.
 

« D’autres études doivent confirmer nos résultats afin de mieux comprendre si les personnes qui prennent des quantités plus importantes de B12 au début de leur vie peuvent bénéficier d’une protection contre la maladie de Parkinson », a-t-il ajouté.

Des études supplémentaires nécessaires ?

Commentant les résultats pour Medscape Medical News, la Dre Rebecca Gilbert, responsable scientifique de l’Association américaine de la maladie de Parkinson (American Parkinson Disease Association – New York City, États-Unis), a noté que l’évaluation des taux de vitamine B est une pratique assez standard pour la plupart des médecins.

« Les neurologues testent souvent le taux de B12 et recommandent un supplément si le taux est inférieur à la normale. Personne ne remet en question l’intérêt de la B12 pour les nerfs », a-t-elle ajouté.

Toutefois, pour comprendre comment les vitamines B peuvent ou non influer sur le risque de maladie de Parkinson, il faudra peut-être mener un autre type d’étude.

« Cette analyse, comme beaucoup d’autres, s’efforce de déterminer ce qui, dans l’alimentation, influe sur le risque de maladie de Parkinson », a déclaré la Dre Gilbert. « Mais nous n’avons pas encore pu dire quels sont les nutriments qui préviennent la maladie de Parkinson ou qui en augmentent le risque. »

L’une des raisons des résultats contradictoires de ces études pourrait être que l’explication du lien entre le régime alimentaire et le risque de MP ne réside pas dans les minéraux spécifiques consommés, mais plutôt dans le régime alimentaire dans son ensemble.

 
Nous devrions analyser le régime alimentaire comme une image holistique complète, car il ne s’agit pas seulement des éléments, mais de la façon dont tous les éléments de ce que nous mangeons fonctionnent ensemble
 

« Se concentrer sur des éléments spécifiques d’un régime alimentaire peut ne pas nous donner la réponse », a expliqué Gilbert. « Nous devrions analyser le régime alimentaire comme une image holistique complète, car il ne s’agit pas seulement des éléments, mais de la façon dont tous les éléments de ce que nous mangeons fonctionnent ensemble. »

Financements et liens d’intérêts

L’étude a été financée par les National Institutes of Health et la Parkinson’s Foundation. Les Drs Flores-Torres et Gilbert ne font état d’aucun conflit d’intérêt.

Cet article a initialement été publié sur Medscape.com Do B Vitamins Reduce Parkinson’s Risk? Traduit et adapté par Mona El-Guechati

Suivez Medscape en français sur  Twitter .

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur  Twitter .

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape :  sélectionnez vos choix

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....