L’utilisation de la troponine haute sensibilité est liée à de meilleurs résultats à 30 jours que la troponine standard

Jenny Blair

Auteurs et déclarations

27 février 2023

Italie — Parmi les patients reçus dans un service d’urgences (SU) italien pour une suspicion de douleur thoracique aiguë d’origine cardiaque, l’utilisation de la troponine haute sensibilité (high-sensitivity troponin, hsTn) a été associée à un nombre inférieur d’événements indésirables à court terme [1].

Pourquoi est-ce important ?

  • Près d’un Italien sur 20 a présenté une cardiopathie ischémique en 2019.

  • Selon la quatrième définition universelle de l’infarctus du myocarde (IM), un seul résultat d’hsTn au-dessus du 99e percentile est synonyme de lésion myocardique.

  • L’utilisation de la hsTn, plutôt que de la troponine standard, est approuvée dans les recommandations 2020 de la Société européenne de cardiologie, mais son adoption dans les SU reste disparate.

  • Les études pivots précédentes n’étaient pas basées en Italie.

Méthodologie

  • Étude observationnelle prospective TROCAR menée sur 12 SU dans toute l’Italie, entre 2017 et 2019 (n = 2 868).

  • Les SU ont été classés selon qu’ils utilisaient la troponine haute sensibilité ou la troponine standard.

  • Les participants présentaient une douleur thoracique d’étiologie cardiaque suspectée, mais l’électrocardiogramme (ECG) était négatif pour l’IM.

  • Plusieurs facteurs de confusion ont été pris en compte par les auteurs.

  • Critère d’évaluation : événements indésirables cardiaques majeurs (EICM) à 30 jours.

  • Financement : Abbott.

Principaux résultats

  • Près de 3 patients sur 4 présentaient une comorbidité.

  • 50,8 % ont fait l’objet d’un dosage de la hsTn.

  • 8,1 % ont présenté un EICM à 30 jours.

  • A 30 jours, les patients qui ont été pris en charge en moins de 3 heures ou plus de 3 heures ont présenté des résultats similaires .

  • Les patients ayant fait l’objet d’un dosage de la hsTn ont présenté environ la moitié du taux d’EICM à 30 jours, comparativement à ceux ayant fait l’objet d’un dosage de la troponine standard, soit un résultat significatif.

  • Ils présentaient également un risque plus faible d’IM, mais la différence n’était pas significative.

Limites

  • Courte durée de suivi.

  • Il est possible que certains facteurs de confusion n’aient pas été mesurés.

  • L’étude ne disposait pas de la puissance nécessaire pour examiner les différences entre les SU.

 

Cet article a initialement été publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape

 

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur Twitter.

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape : sélectionnez vos choix

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....