La reine Elizabeth II est décédée à l’âge de 96 ans

Nicky Broyd, Vanessa Sibbald, Peter Russell

9 septembre 2022

Londres, Royaume-Uni — Sa Majesté la reine Elizabeth II est décédée, a annoncé le palais de Buckingham. « Elle est décédée paisiblement à son domicile de Balmoral cet après-midi », ont-ils précisé. La reine a eu 96 ans cette année et a célébré son jubilé de platine, qui marquait ses 70 ans sur le trône. La première indication sur le fait que la santé de la Reine était sérieusement défaillante est apparue plus tôt dans la journée dans une déclaration de Buckingham Palace, qui indiquait que « les médecins de la Reine sont inquiets pour la santé de Sa Majesté et ont recommandé qu’elle reste sous surveillance médicale. »

Elle était reine depuis la mort de son père, le roi George VI, en 1952, alors qu’elle n’avait que 25 ans. Avec son décès, le prince Charles, âgé de 73 ans, est immédiatement devenu le roi Charles III, ont confirmé les autorités supérieures.

Grande longévité

Née le 21 avril 1926, Elizabeth II a été le monarque ayant régné le plus longtemps dans l’histoire britannique, devançant de 7 ans celui de la reine Victoria, son arrière-arrière-grand-mère.

La reine a été testée positive au Covid-19 en février, ce qui, selon elle, l’a laissée « très fatiguée et épuisée ». C’est après s’être remise du virus que des « problèmes de mobilité » non précisés l’ont empêchée d’assister à certains événements, et qu’on l’a parfois vue utiliser une canne pendant ses engagements. Les problèmes de mobilité l’ont également amenée à annuler certaines apparitions, et à demander au prince Charles de la remplacer lors de l’ouverture de la Chambre des communes cette année.

L’année dernière, elle a perdu son mari avec qui elle est restée 73 ans, le prince Philip décédé à l’âge de 99 ans en avril 2021.

Un règne qui a vu défiler 15 Premiers ministres différents

Elle a vécu la Seconde Guerre mondiale, a été témoin de décennies d’énormes changements sociaux et, alors que les Premiers ministres se succédaient, sa présence était une constante dans un monde en constante évolution.

Bien que de nombreux pouvoirs dont jouissaient ses prédécesseurs aient été supprimés avant qu’elle n’hérite du trône, la reine, en tant que monarque, est restée chef d’État et a rempli un rôle constitutionnel important dans la transition du pouvoir. Le mardi 7 septembre, elle a invité Liz Truss à former le prochain gouvernement britannique. Mme Truss est devenue le 15e Premier ministre de la reine (le premier étant Winston Churchill, né en 1874).

L’influence de la reine Elizabeth s’étend au-delà de son rôle de monarque, notamment en tant que chef du Commonwealth.

Un mode de vie sain

La reine Elizabeth II a toujours eu une bonne hygiène de vie. Elle ne fumait pas et on dit qu’elle mangeait et buvait avec modération.

Elle est restée active, promenant ses corgis adorés et continuant à faire de l’équitation même si elle avait des « problèmes de mobilité ».

Son esprit aussi était toujours actif. Elle traitait de grandes quantités de documents, lisait des rapports sur les travaux parlementaires et était informée des affaires politiques et constitutionnelles. Ses réunions hebdomadaires et confidentielles avec chacun de ses Premiers ministres étaient appréciées par de nombreux titulaires, et démontraient que ce qui lui manquait en pouvoir direct, elle le conservait par son influence.

Ces dernières années, la reine a réduit le nombre de ses voyages à l’étranger, mais elle a continué à rendre visite à des organisations caritatives, à assister à des services religieux et à organiser des garden parties au Royaume-Uni, tout en recevant régulièrement des ambassadeurs, des juges, des évêques et des hommes politiques.

Sa famille nombreuse l’occupait également, mère de 4 enfants, grand-mère de 8 petits-enfants et arrière-grand-mère de 12 arrière-petits-enfants.

Hôpital

Contrairement à la plupart des mamans et des bébés royaux d’aujourd’hui, la reine n’est pas née à l’hôpital et ses enfants non plus.

En octobre 2021, la reine a passé une nuit à l’hôpital privé King Edward VII du centre de Londres pour ce que Buckingham Palace a appelé des « examens préliminaires ». C’était la première nuit d’hospitalisation de la reine en huit ans. Elle a également manqué la conférence sur le climat COP26, car on lui a conseillé de se reposer.

En 2013, à l’âge de 86 ans, elle a été admise dans ce même hôpital de Londres avec les symptômes d’une gastro-entérite. Elle y est restée une nuit avant de retourner au palais de Buckingham.

Bulletin de santé

En 2003, la Reine a subi une opération du genou.

Il est rare d’entendre parler de la santé des membres de la famille royale. Ils ont accès à une vaste équipe médicale qui protège farouchement la confidentialité des patients. Un certain nombre de médecins généralistes sont sélectionnés pour faire partie de la « Medical Household », notamment à Londres, Windsor, Balmoral, Sandringham et Édimbourg.

Jusqu’à cette année et à l’exception d’une courte période en 2006 où elle a souffert d’un mal de dos, la reine était en bonne santé et annulait rarement les visites prévues pour cause de maladie.

Pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An 2015, elle n’a pas assisté aux services religieux traditionnels de Noël et du Nouvel An à Sandringham en raison d’un froid intense et persistant, mais elle était de retour pour distribuer les honneurs quelques jours seulement après le début de 2016.

Jubilé de platine

En février 2022, le Royaume-Uni a entamé une série de célébrations marquant les 70 ans de règne de la reine Elizabeth. Le 2 juin, un défilé militaire réunissant 1400 soldats coiffés, des musiciens et 240 chevaux, un survol de la Royal Air Force et une salve de 82 coups de canon ont été organisés en l’honneur des 96 ans de la reine.

La Reine a assisté à l’apparat depuis le balcon du palais de Buckingham et a été rejointe par quatre générations de ses héritiers, dont son fils aîné, le prince Charles, qui lui succède désormais comme roi, le prince William, et le fils aîné de William, le prince George. Malgré son âge et le fait qu’elle se soit récemment remise d’un cas de Covid-19 en février, la Reine, vêtue de perles et d’une robe, d’un manteau et d’un chapeau bleu clair, arborait un large sourire.

 

Cet article a initialement été publié sur Medscape.co.uk, membre du réseau Medscape, sous le titre Queen Elizabeth II Has Died, Age 96. Traduit par Mona El-Guechati

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur Twitter.

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape : sélectionnez vos choix

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....