Sortir de la pandémie COVID-19 : solidarité et coopération à l'échelle mondiale prime

Nathalie Barrès

9 août 2022

Edimbourg, Royaume-Uni – Un article récemment publié dans The Lancet Planet Health, rapporte les travaux de chercheurs sur différents scénarios post-Covid-19 [1]. Il en ressort l’importance de la solidarité et de la coopération à l’échelle mondiale. L’interrelation entre sécurité alimentaire, accès aux pays à faibles revenus aux vaccins dans les meilleurs délais et gestion globale des risques permettant de réduire les risques de nouvelles vagues de Covid-19 et l’apparition de nouvelles épidémies est également mise en exergue.

Plusieurs scénarios ont été mis en évidence :

Scénario solidaire : la pandémie crée un élan de solidarité et de coopération à l’échelle mondiale. Il se manifeste par : 

  • la mise au point de plusieurs candidats vaccins efficaces contre le Covid-19 ; 

  • la prise de conscience de l’impact d’une immunité mondiale pour réduire les risques d’apparition de nouveaux variants résistants aux vaccins ; 

  • la mise à disposition de vaccins abordables aux pays ayant les plus faibles revenus avant la fin 2022 ; 

  • l’accélération de la mise en œuvre de traités internationaux d’accords de coopération pour lutter contre les futures pandémies ; 

  • le soutien des institutions sanitaires nationales et internationales dans la formulation de propositions ambitieuses visant à améliorer les résultats en terme de santé pour tous (notamment favorisant une alimentation plus saine).

Scénario « rien de nouveau » : la coopération mondiale se détériore rapidement à partir de 2021 car les pays imposent des restrictions d’exportation de vaccins et les pays qui ont financé le développement des vaccins stockent des réserves. Les pays aux revenus les plus faibles sont peu aidés et le déploiement de la vaccination est lente dans les pays du Sud. Toutefois, la mutation du virus vers des souches moins virulentes et transmissibles fait que la pandémie s’atténue en 2022. L’activité économique revient à son niveau d’avant la pandémie. De nombreux pays pensent à leur croissance, les grandes industries font pression pour un statu quo. Les risques sanitaires de la pandémie et les risques accrus de Covid-19 pour les personnes en surpoids ou obèses sont rapidement oubliés. Les comportements alimentaires ne changent pas. Certains efforts pour limiter le risque de pandémie sont déployés, et le hasard fait qu’il n’y a pas de nouvelle pandémie durant au moins les 40 prochaines années.

Scénario de la fragmentation : les promesses de coopération à l’échelle internationale sont vite oubliées. Les pays riches commandent plus de vaccins que nécessaire, réalisent des stocks pour les futures campagnes de vaccination. Les pays producteurs imposent des restrictions d’exportation en raison des pics observés en 2021. La pandémie s’atténue naturellement, entraînant le retour des priorités économiques d’avant la pandémie. L’industrie de la viande fait pression avec succès pour mettre en place des pratiques d’intensification accrues justifiées par une réponse à la demande tout en prétendant réduire l’impact sur l’environnement. Les dommages économiques liés à la pandémie préoccupent de nombreux pays et peu d’actions sont réellement mises en place pour contrer d’éventuelles nouvelles pandémies via le contrôle des zoonoses et les efforts coordonnées pour améliorer les régimes alimentaires. En 2025, un nouveau variant du SARS-CoV-2 apparaît et les gouvernements réagissent par des restrictions similaires à celles imposées en 2020. L’économie mondiale se tend de nouveau, la coopération mondiale étant détériorée, la méfiance entre pays s’accroît, les barrières commerciales pour assurer la sécurité alimentaire nationale s’intensifient et c’est le retour de la course au vaccin. Par la suite, des pandémies cycliques répétées surviennent, dont les causes sont mal maîtrisées dans les pays faisant commerce d’espèces sauvages et de consommation de viande de brousse.

Le plan le mieux conçu (selon les chercheurs) : les pays optent pour une coopération et solidarité internationale en mettant en commun leurs ressources pour contrer le virus. Un programme mondial de vaccination est un succès et l’économie mondiale retrouve des niveaux connus avant la pandémie dès 2023. Cela encourage les organisations internationales de santé à développer des orientations et principes communs pour réduire le risque de nouvelle pandémie et améliorer la santé de l’ensemble de la planète. Les liens étroits mis en exergue entre mauvaise alimentation et complications liées à la COVID-19 ou certaines pathologies augmentent les plans de relance autour d’une alimentation saine. Des technologies de production de viande sont développées et partagées entre les pays. L’alimentation saine est incitée dès le plus jeune âge. Toutefois, en 2025, malgré ces efforts, une nouvelle pandémie réapparaît, associée à des restrictions répétées conduisant au fait que moins de personnes sont en mesure d’effectuer une transition alimentaire vers des choix plus sains. L’amélioration des régimes alimentaires survient entre 2020 et 2040. Une pandémie survient tous les 5 ans, car la course pour la devancer échoue. 

Ces scénarios soulignent que les décisions politiques relatives aux plans de relance post-Covid-19 ont un impact profond sur l’environnement, la santé mondiale et la sécurité alimentaire. La diminution de la consommation de viande réduirait les besoins en pâturages et terres cultivées pour l’alimentation animale, l’application d’azote et l’irrigation et réduirait la consommation globale de calories consommées. 

La mise en exergue de ces différents scénarios souligne à quel point la préservation de l’environnement, la transition alimentaire, la solidarité internationale et la santé humaine sont des sujets liés les uns aux autres et constituent de véritables priorités pour les années à venir.

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org | Medscape Cardiologie sur Twitter.

Inscrivez-vous aux newsletters de Medscape : sélectionnez vos choix

Cet article a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....