Applications nutritionnelles : fiables ou pas ?

Nathalie Barrès

13 mai 2022

France— Bien que les applications nutritionnelles ne soient pas spécifiquement vérifiées scientifiquement avant leur commercialisation, la qualité semble bonne pour quinze d’entre elles qui ont été analysées par une équipe lyonnaise[1].

Les enquêtes ont cependant révélé que la qualité évaluée était inférieure à la qualité subjective indiquée par le nombre d’étoiles d’une application sur une plateforme de distribution.

Pourquoi est-ce intéressant ?

À travers le monde, un décès sur cinq serait en lien avec une mauvaise alimentation. Bien que de très nombreuses applications nutritionnelles aient été créées depuis plusieurs années, globalement aucune n’est scientifiquement vérifiée avant sa commercialisation et seul un petit nombre d’applications en langue anglaise ont fait état de résultats d’évaluation de la convivialité de leur utilisation.

Il était intéressant devant l’engouement de la population face à ces outils de pouvoir les comparer. Il reste maintenant encore à vérifier la conformité de ces applications aux recommandations nutritionnelles et leur impact à long terme sur les utilisateurs.

15 applications passées au crible

Entre le 10 et le 17 mars 2021, des chercheurs ont identifié des applications nutritionnelles disponibles sur Google Play Store et l’Apple Store français. Quinze applications ont été sélectionnées et évaluées par des diététiciens et nutritionnistes à l’aide de la version française de l’échelle de notation des applications mobiles (MARS-F) qui comprend 19 critères d’évaluation avec une échelle de Likert en 5 points autour de 4 sections. Ces sections sont :

  • l’engagement, qui évalue si l’application est amusante, intéressante, personnalisable et interactive ; 

  • la fonctionnalité, qui évalue le fonctionnement, la facilité d’apprentissage, la navigation, la logique de flux et la conception gestuelle de l’application ; 

  • l’esthétique, qui évalue la conception graphique, l’attrait visuel global, les couleurs, la cohérence stylistique ;

  • la qualité, de l’information, qui détermine si les textes, commentaires, références proviennent de sources crédibles. 

Le score moyen MARS-F s’appuie sur les scores obtenus pour ces 4 sections. 

Il existe également une section qualité subjective, qui évalue l’intérêt de l’utilisateur pour l’application, et une section spécificité, qui évalue l’effet perçu sur les connaissances, attitudes, intentions de changement de l’utilisateur. 

Les 15 applications comprennent 7 applications sélectionnées au hasard et évaluées par les quatre examinateurs (Compteur de calories FatSecret, Yazio-Régime et Calories, MyFitnessPal, Macros-Compteur de calories, Foodvisor, Lose It ! – Compteur de calories) et 8 ont été attribuées au hasard auprès des évaluateurs (Lifesum : Compteur de calories, Naor, iEatBetter : Journal alimentaire, Le secret du poids, Compteur de calories ScanFood, FeelEat, Kalipi, Bonne App).

Yazio-Régime et calories, FeelEat et Bonne App en tête de peloton

Parmi les applications sélectionnées, MyFitnessPal était la plus téléchargée (n=26.804 dans l’App Store d’Apple et n=2.397.052 téléchargements dans Android App Store), suivie d’Yazio et de Fat. Toutes les applications ciblaient le changement de comportement et l’atteinte d’objectifs. Les trois meilleurs scores de qualité globale ont été obtenus dans un ordre décroissant par Yazio-Régime et calories (moyenne 3,84), FeelEat (3,71) et Bonne App (moyenne 3,65). Et le pire score de qualité pour Naor (2,34) et iEatBetter (2,79). Les scores variaient de 3,85 (FeelEat) à 1,95 (iEatBetter) pour l’engagement, de 4,25 (Yazio) à 2,25 (Naor) pour la fonctionnalité, de 3,88 (Yazio) à 2,17 (Naor) pour l’esthétique et de 3,73 (Yazio) à 2,38 (iEatBetter) pour l’information.

Les plateformes de commercialisation donnaient des notes plus élevées que les notes de qualité MARS-F. Ainsi, les étoiles se rapportant à une application ne reflèteraient pas une évaluation objective de sa qualité.

Principales limitations

Seules quelques applications disponibles via des canaux spécifiques de commercialisation ont été évaluées.

 

Cet article a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org |Medscape Cardiologie sur Twitter.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....