Une nouvelle thérapie par lymphocytes CAR-T se montre prometteuse dans le cadre du traitement des tumeurs solides

Rédaction Univadis

28 avril 2022

Nouvelle Orléans, Etats-Unis—Une nouvelle thérapie par lymphocytes CAR-T se montre prometteuse dans le cadre du traitement des tumeurs solides, selon des données préliminaires présentées lors du congrès annuel de l'American Association for Cancer Research (AACR), qui s'est déroulé du 8 au 13 avril dernier à la Nouvelle Orléans.

Cette nouvelle thérapie par lymphocytes T à récepteur antigénique chimérique (Chimeric Antigen Receptor T-cells, CAR-T) a démontré une sécurité d’emploi favorable et des signes préliminaires d’efficacité chez des patients présentant des tumeurs solides, en particulier des cancers des ovaires et des testicules, en tant que monothérapie et en association avec un vaccin à ARN messager (ARNm ; CARVac).

Pourquoi est-ce important ?

  • La thérapie par lymphocytes CAR-T a donné de très bons résultats dans le cadre de la prise en charge des hémopathies malignes. Cependant, son utilité dans le cadre du traitement des tumeurs solides reste un défi.

  • Cela s’explique principalement par le fait que les protéines cibles présentes sur les cellules des tumeurs solides sont également présentes en faible quantité sur les cellules saines.

  • Pour surmonter cette difficulté, les chercheurs ont développé une thérapie par lymphocytes CAR-T qui cible le CLDN6, un antigène spécifique aux tumeurs dont l’expression est importante dans les tumeurs solides, mais pas dans les tissus sains.

Méthodologie

  • Il s’agit des données préliminaires d’un essai ouvert et multicentrique de phase I/II, le premier chez l’être humain.

  • Les lymphocytes CAR-T ciblant le CLDN6 ont été administrés en doses croissantes en monothérapie (partie 1) et en association avec le vaccin CARVac (partie 2), après une lymphodéplétion.

Principaux résultats

  • Au total, 16 patients avaient reçu des lymphocytes CAR-T au 19 janvier 2022.

  • Deux cas de toxicités limitant la dose ont été rapportés : une pancytopénie prolongée au niveau de dose 2 dans la partie 1, et une lymphohistiocytose hémophagocytaire au niveau de dose 2 dans la partie 2.

  • 45 événements indésirables de grade 3 ou supérieur, suspectés d’être liés au médicament, ont été rapportés. Ils comprenaient fréquemment une cytopénie ou une augmentation des transaminases et des lipases.

  • Huit patients ont présenté un syndrome de libération des cytokines de grades 1 à 2 gérable, sans aucun signe de neurotoxicité.

  • 14 patients évaluables ont présenté une greffe robuste de lymphocytes CAR-T (pic au jour 17), ce qui s’est traduit par un bénéfice clinique (taux de réponse globale [TRG] : 43 % ; taux de contrôle de la maladie : 86 %).

  • Six des patients évaluables ont présenté une réponse partielle, dont quatre avaient reçu des lymphocytes CAR-T en monothérapie, et deux avaient reçu le vaccin CARVac en plus des lymphocytes CAR-T.

  • Les patients atteints d’un cancer testiculaire affichaient un TRG de 67 % (4 patients sur 6) et les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire affichaient un TRG de 50 % (2 patientes sur 4).

  • Les patients présentant des réponses partielles initiales ont démontré un approfondissement plus important des réponses à 12 semaines, certains montrant une persistance à long terme des lymphocytes CAR-T pendant plus de 150 jours après la perfusion.

Limites

  • L’échantillon était de petite taille.

Commentaire d’expert

L’intervenant invité, le Dr Vincent Lam, professeur adjoint d’oncologie à l’Université Johns Hopkins (Johns Hopkins University), a déclaré : « Ces résultats actualisés sur la thérapie BNT211 constituent une avancée importante et passionnante dans un domaine en pleine expansion. Pour la première fois, le CLDN6 est cliniquement validé comme nouvelle cible des lymphocytes CAR-T avec une activité prometteuse dans le cadre du cancer des testicules et de l’ovaire. »

Pour la première fois, le CLDN6 est cliniquement validé comme nouvelle cible des lymphocytes CAR-T avec une activité prometteuse dans le cadre du cancer des testicules et de l'ovaire.

Financement : BioNTech Cell & Gene Therapies GmbH.

Cet article a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org |Medscape Cardiologie sur Twitter.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....