Dans l’Actu : la mélatonine

Ryan Syrek

Auteurs et déclarations

18 février 2022

 

De nouvelles découvertes sur la mélatonine, aussi bien sous forme endogène que de complément alimentaire, ont été rapportées dans l’actualité cette semaine.

Mélatonine et métabolisme du glucose

Les résultats d’une nouvelle étude croisée et randomisée, appelée ONTIME-MT (MTNR1B SNP*Food Timing Interaction on Glucose Control), ont notamment été publiés en février dans Diabetes Care.[1] Ils montrent que les personnes porteuses de l'allèle G du gène du récepteur de la mélatonine 1b (MTNR1B) présentent une altération accrue de la tolérance au glucose après un dîner tardif. La découverte de MTNR1B en tant que gène associé au diabète de type 2 « suggère qu'au-delà du sommeil et de la régulation circadienne, la mélatonine joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose », notent les auteurs.

La recherche, menée en Espagne, a inclus 845 adultes non diabétiques âgés de 18 à 70 ans (âge moyen de 38 ans). 71 % des participants étaient des femmes. Ils avaient un indice de masse corporelle moyen de 25,7 et 18 % souffraient d'obésité. En moyenne, ils dînaient à 21h38 et se couchaient à 00h32. L'analyse ADN a déterminé que 50 % des sujets avaient le génotype CC du gène MTNR1B, 40 % avaient le génotype CG et 10 % avaient le génotype GG.

Chaque participant a jeûné pendant 8 heures, puis a été soumis à un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale (2 heures à 75 g), soit 1 heure avant le coucher (dîner tardif), soit 4 heures avant le coucher (dîner tôt). Le test était répété à l'heure opposée du dîner le soir suivant.

Les valeurs moyennes de mélatonine sérique étaient 3,5 fois plus élevées après le dîner tardif comparativement au dîner pris plus tôt, ce qui a entraîné une aire sous la courbe (ASC) de l'insuline inférieure de 6,7 % et une ASC du glucose supérieure de 8,3 %.

 
Les valeurs moyennes de mélatonine sérique étaient 3,5 fois plus élevées après le dîner tardif.
 

Des compléments alimentaires de plus en plus consommés

Concernant la supplémentation, une étude récente a montré que de plus en plus de gens consomment des compléments en mélatonine. L'achat de mélatonine en vente libre a ainsi quintuplé au cours des deux dernières décennies aux États-Unis, selon une lettre publiée dans le JAMA . [2] Les chercheurs ont suivi les données de l'Enquête nationale américaine sur la santé et la nutrition de 1999-2000 à 2017-2018 et se sont concentrés sur les répondants âgés de 20 ans ou plus (n = 55 021 ; âge moyen, 47,5 ans ; 52 % de femmes). L'étude montre que la prévalence pondérée globale déclarée de la consommation de mélatonine est passée de 0,4 % (IC à 95 %, 0,2 %-1,0 %) en 1999-2000 à 2,1 % (IC à 95 %, 1,5 %-2,9 %) en 2017-2018 (p linéaire = 0,004).

Les suppléments de mélatonine sont disponibles en autres sous forme de comprimés, de gélules, de gommes, de poudres, de liquides et de sprays. Aux États-Unis, les consommateurs peuvent même acheter des combos cannabidiol-mélatonine. Les données montrent que les suppléments de mélatonine réduisent le temps nécessaire pour s'endormir de 4 minutes.

Suppléments en mélatonine chez les patients SEP

Une étude récente a montré le bénéfice de la mélatonine spécifiquement chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP), un groupe pour lequel les recherches sur les troubles du sommeil sont rares. L'essai croisé en double aveugle, contrôlé par placebo, comprenait des participants atteints de SEP qui avaient un score de l'indice de qualité du sommeil de Pittsburgh (PSQI) de 5 ou plus, ou un score de l'indice de sévérité de l'insomnie (ISI) supérieur à 14 au départ. La moitié des 30 participants ont reçu de la mélatonine pendant les 2 premières semaines, puis ont reçu un placebo. L'autre moitié a commencé avec un placebo et est passée à la mélatonine au début de la 3e semaine.

La mélatonine a amélioré le temps de sommeil moyen (6,96 contre 6,67 heures ; p = 0,03) chez ces patients. L'efficacité sur le sommeil a également été améliorée (84,7 % contre 83,2 %), bien que le résultat ne soit pas statistiquement significatif (p = 0,07).

Suivez Medscape en français sur  Twitter .

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....