Allergie aux arachides : la HAS donne un avis favorable au remboursement de Palforzia

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

3 février 2022

Paris, France — Après une AMM européenne reçue en décembre 2020 pour Palforzia, premier médicament destiné à lutter contre les effets de l’allergie aux arachides, la Commission de transparence de la Haute Autorité de santé (HAS) vient de donner un avis favorable à son remboursement [1]. Une étape de franchie avant la mise à disposition en France de cette immunothérapie orale du laboratoire Aimmune Therapeutics (une société Nestlé Health Science qui développe et commercialise des traitements pharmaceutiques) destinée à désensibiliser les enfants et les adolescents allergiques aux arachides.

SMR important

Après une première évaluation, la HAS a donné un avis favorable au remboursement dans le traitement de l’allergie à l’arachide confirmée chez les patients âgés de 4 à 17 ans, considérant que le traitement par Palforzia (poudre de graines d’arachis hypogaea) peut être poursuivi chez les patients âgés de 18 ans et plus, en association avec un régime d’éviction de l’arachide.

La Commission a considéré que le service médical rendu par Palforzia (poudre de graines d’arachis hypogaea) est important dans l’indication de l’AMM.

Rappelons que Palforzia agit chez les personnes allergiques à l’arachide en augmentant progressivement la capacité de l’organisme à tolérer de petites quantités d’arachide (désensibilisation). Il peut contribuer à réduire la gravité des réactions allergiques après le contact avec l’arachide mais il n’est pas efficace contre les allergies à d’autres fruits à coque ou aliments. Et il n’est pas indiqué pour le traitement d’urgence des réactions allergiques.

L’autorisation donnée par l’agence européenne du médicament s’est appuyée sur deux études principales portant sur 671 patients qui ont montré que Palforzia peut aider certains patients à tolérer une petite quantité d’arachide, en ayant seulement des symptômes légers [2]. Dans l’une des études, 50 % des patients âgés de 4 à 17 ans ayant pris Palforzia ont pu tolérer 1000 mg de protéine d’arachide en ayant seulement des symptômes légers, contre 2 % de ceux sous placebo. Dans la deuxième étude, 58 % des jeunes âgés de 4 à 17 ans ont toléré la même dose de protéine d’arachide en ne présentant que des symptômes légers, contre 2 % de ceux sous placebo.

Précisons que Palforzia n’est délivré que sur ordonnance et que le traitement doit être instauré par un professionnel de santé qualifié pour traiter les maladies allergiques. Par ailleurs, ce médicament étant susceptible de provoquer des réactions allergiques graves chez certains patients, il faut, au cours de la première phase du traitement, avoir accès à des équipements permettant de traiter ces réactions. Ces raisons, ainsi que l’absence de données dans le dossier sur la qualité de vie des patients, l’absence de données sur des résultats à plus de 6 mois, de même que sur le recours au traitement de fond d’urgence ont conduit la commission de la HAS à considérer que Palforzia apporte « une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV) dans la prise en charge dans l’indication de l’AMM » [1].

A noter qu’aux Etats-Unis, le produit est autorisé depuis janvier 2020. Il y est disponible uniquement via un programme restreint dans le cadre d’une Stratégie d’évaluation et d’atténuation des risques (Risk Evaluation and Mitigation Strategy, REMS), et ce, en raison du risque d’anaphylaxie.

Le Palforzia est contre-indiqué chez les patients souffrant d’asthme non contrôlé, ou ayant des antécédents d’œsophagite à éosinophiles et d’autres maladies gastro-intestinales à éosinophiles.

 

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org |Medscape Cardiologie sur Twitter.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....