Pass vaccinal : calendrier des doses de rappel pour en bénéficier

Serge Cannasse

Auteurs et déclarations

27 janvier 2022

France – Depuis le 15 janvier 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait une dose de rappel dans les temps pour conserver un certificat de vaccination valide pour leur pass sanitaire, devenu vaccinal. Le ministère des solidarités et de la santé en a précisé les modalités pratiques [1].

Le pass sanitaire consistait en la présentation numérique ou papier d’une de ces quatre preuves : un certificat de vaccination, un certificat de rétablissement, un certificat de contre-indication, une preuve de test négatif datant de moins de 24 heures. Avec le pass vaccinal, cette dernière preuve n’est plus valable.

Dans quel délai faire le rappel ?

·         Si la personne a reçu deux doses de vaccin, ou si elle a eu le Covid-19 puis a reçu une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), son rappel doit être effectué au plus tôt 3 mois et au plus tard 7 mois après sa dernière injection. À partir du 15 février, ce délai sera ramené à 4 mois.

·         Si elle a reçu une dose de vaccin puis contracté le Covid-19 plus de 15 jours après, elle doit faire une dose de rappel au plus tard 6 mois après son infection (durée du certificat de rétablissement).

·         Si elle a eu le Covid-19 puis reçu une dose du vaccin Janssen, elle doit faire son rappel au plus tard deux mois après son injection.

·         Si elle n’est pas encore éligible à la dose de rappel, son certificat de vaccination reste valide (et donc son pass sanitaire devenu vaccinal). À partir du 15 février 2022, le délai de validité du certificat de vaccination sans dose de rappel passe à 4 mois (au lieu de 7 mois).

Si elle a contracté le Covid-19 et n’a pas pu recevoir de ce fait sa dose de rappel, son certificat de rétablissement prolonge son pass sanitaire devenu vaccinal jusqu’à ce qu’elle puisse faire sa dose de rappel (6 mois de délai).

Pour mémoire,

·         Un certificat de rétablissement est établi à la suite d’un test positif RT-PCR ou antigénique (et non d’un autotest) datant de plus de onze jours et de moins de 6 mois. Il est cependant recommandé de faire une dose de rappel dès trois mois après l’infection.

·         Ce certificat peut être utilisé en cas de voyage à l’étranger, en fonction des règles propres à chaque pays. Cependant un test positif au SARS-CoV-2 doit être issu d’un test RT-PCR : les résultats des tests antigéniques ne sont pas reconnus aux frontières.

Cet article a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

 

Suivez Medscape en français sur Twitter.

Suivez theheart.org |Medscape Cardiologie sur Twitter.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....