Quiz express : 5 questions sur les myocardites

Dr Yasmine S Ali

Auteurs et déclarations

7 janvier 2022

Les virus sont au premier plan des causes de myocardites dans les pays développés. Les plus souvent en cause sont les suivants :

  • SARS-CoV-2

  • Entérovirus

  • Coxsackie B

  • Adénovirus

  • Influenza

  • Cytomégalovirus

  • Poliomyélite

  • Epstein-Barr virus

  • VIH-1

  • Hépatites virales

  • Oreillons

  • Rubéole

  • Varicelle

  • Vaccin variole

  • Arbovirus

  • VRS

  • Herpes simplex virus

  • Virus de la fièvre jaune

  • Rage

  • Parvovirus

Parmi les autres causes de myocardite, on retient :

  • Anticonvulsivants : phénitoïne, carbamazepine

  • Antibiotiques : pénicilline, chloramphénicol, sulfamides

  • Antimitotiques : doxorubicine et anthracyclines, streptomycine, cyclophosphamide, interleukine-2, anticorps anti-HER-2/Herceptine

  • Médicaments antihypertensifs : méthyldopa, spironolactone

  • Amphétamines, cocaïne, catécholamines

  • Produits chimiques : hydrocarbonés, monoxyde de carbone, arsenic, plomb, phosphore, mercure, cobalt

  • Rickettsies : typhus exanthémique, fièvre des montagnes rocheuses, fièvre Q

  • Causes bactériennes: diphtérie, tuberculose, streptococcies, méningococcies, brucellose, clostridies, staphylococcie, mélioïdoses, Mycoplasma pneumoniae, psittacose

  • Spirochètes : syphilis, leptospiroses, fièvre rémittente, Borréliose, maladie de Lyme

  • Causes fongiques : candidose, aspergillose, cryptococcose, histoplasmose, actinomycose, blastomycose, coccidioidomycose, mucormycose

  • Causes protozoaires : maladie de Chagas, toxoplasmose, trypanosomiase, paludisme, leishmaniose, balantidiase, sarcosporidiose

  • Causes helminthiques : trichinoses, echinococcoses, schistosomiases, hétérophyiases, cysticercoses, larva migrans viscérale, filarioses

  • Morsures/envenimation : venin de scorpion, venin de serpent, venin d’araignée « black widow », venin de guêpe, paralysie liée aux tiques

  • Agents physiques (radiations, coup de chaleur, hypothermie)

  • Rhumatisme articulaire aigu

  • Maladies inflammatoires systémiques : myocardite à cellules géantes, sarcoïdose, maladie de Kawasaki, maladie de Crohn, lupus érythémateux disséminé, MICI, granulomatose de Wegener, thyrotoxicose, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde

  • Cardiomyopathie du post-partum

  • Rejet de transplant

En France, les myocardites post-vaccinales, ou myocardites comme effet secondaire de la vaccination font l’objet d’études spécifiques. L'enquête cas-témoins EPI-PHARE (assurance maladie et ANSM) proposée à partir du système national des données de santé, a apparié les cas de patients atteints de myocardites hospitalisés (n=919) chacun à 10 témoins (n=9190). Résultat : 32,9% des patients atteints de myocardites avaient été vaccinés contre 19,0% dans le groupe des témoins. La vaccination complète par Pfizer-BioNTech® était associée à un surrisque d’environ 6 fois plus important (aOR=6,88 ; IC95%[5,28-8,96]) et la vaccination complète Moderna® à un surrisque d’environ 26 fois plus important (aOR=25,8 ; IC95%[15,8-42,1]). Ce risque est plus marqué chez les hommes jeunes de moins de trente ans et cette maladie apparaissait surtout dans les 7 premiers jours après la deuxième injection. L’évolution des cas de myocardites apparait favorable, avec une durée d’hospitalisation de 2 à 4 jours en moyenne. Il y a eu un seul décès, dans le groupe témoin (non-vacciné). L’excès de cas de myocardites dans le groupe le plus à risque (sujets jeunes et hommes) est quantifié à 132 par millions de doses pour le vaccin Moderna®.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....