Vitamine C et COVID-19 : un bénéfice controversé

Dawn O'Shea

Auteurs et déclarations

17 novembre 2021

Londres, Royaume-Uni – Pourquoi la vitamine C ne figure-t-elle pas dans les recommandations pour le traitement du Covid-19 malgré le nombre de preuves en sa faveur ? C'est la question posée par les membres du groupe expert VitaminC4Covid .

Un article publié dans le journal Life présente une revue de 12 études sur la vitamine C effectuée par le groupe. Ces études parmi lesquelles on compte cinq essais randomisés contrôlés et sept études de cohorte rétrospectives suggèrent que la vitamine C aide à prévenir l'infection par le coronavirus mais aussi réduit les symptômes et la durée de la maladie quand on est infecté. Les études montrent aussi que les patients souffrant de Covid-19 ont des taux de vitamine C insuffisants, souvent aussi bas que ceux du scorbut. Ces concentrations plasmatiques de vitamine C  très basses concernent 70 à 80 % des patients atteints de Covid-19.

Des doses quotidiennes de 8 grammes de vitamine C orale augmentent le taux de guérison de l'infection symptômatique de 70 %. Pour les patients les plus gravement atteintes, des essais avec des doses quotidiennes de 6 à 24 grammes en intraveineuse ont montré des bénéfices en termes de survie augmentée et de réduction d'hospitalisation, d'amélioration de l'oxygénation et de réduction de l'inflammation. Aucun effet indésirable a été rapporté dans les essais cliniques sur la vitamine C parmi les patients atteints de Covid-19.

Membre du groupe VitaminC4Covid, la Dr Marcela Vizcaychipi de la faculté de médecine du London’s Imperial College et qui dirige le département de la recherche en soins intensifs au Chelsea & Westminster Hospital (Londres, Royaume-Uni) donne à tous les patients en soins intensifs, avec ou sans Covid-19, jusqu'à six grammes de vitamine C en intraveineuse. La posologie dépend de la sévérité de la maladie et de la quantité nécessaire pour corriger la déficience révélée par des bandelettes urinaires. D'après les données cliniques, elle explique que « la vitamine C est certainement un des multiples facteurs qui contribuent à une amélioration de la situation et une guérison plus rapide. Elle devrait faire partie des standards de prise en charge. Nous n'avons jamais eu de problème de sécurité ».

 
La vitamine C est certainement un des multiples facteurs qui contribuent à une amélioration de la situation et une guérison plus rapide. Dr Marcela Vizcaychipi
 

Depuis plus d'un an, le groupe VitaminC4covid demande au gouvernement de mener une revue de la littérature concernant la vitamine C afin d'informer le public et les professionnels de santé. Une telle revue n'a pas été réalisée. Le NICE (The National Institute for Health and Care Excellence) confirme que depuis septembre 2020 aucune revue sur la vitamine C et le Covid n'a été effectuée ni de sa part ni par le groupe RAPID C-19 (Research to access pathway for investigational drugs for COVID-19).

En juin 2020, la sous-secrétaire d'Etat à la santé Jo Churchill indiquait que l'Agence de santé publique PHE n'avait pas de données robustes sur le fait que la vitamine C pouvait booster le système immunitaire pour prévenir le Covid-19 ni atténuer ses effets. Cela dit elle expliquait aussi que des travaux d'évaluation sur la relation entre la nutrition et le Covid-19 étaient en cours. En février 2021, elle confirmait que la PHE n'avait pas publié de résultats.

De son côté, le NIH américain indiquait en avril 2021 que les preuves étaient insuffisantes pour se prononcer pour ou contre l'utilisation de la vitamine C pour le traitement du Covid-19. La liste des essais sur vitamine C et Covid est disponible sur le site Clinicaltrial.gov.

Le nutrithérapeuthe Patrick Holford, fondateur de VitaminC4Covid, lui n'en démord pas. « Les preuves sont indéniables maintenant. Donc pourquoi ne pas dire aux gens de prendre des doses importantes de vitamine C lors de l'infection ? Pourquoi le niveau de vitamine C n'est-il pas systématiquement évalué par une bandelette urinaire dans les hôpitaux ? La vitamine C, pas chère, disponible et maintenant il est prouvé que ça marche » déclare-t-il.

A lire aussi :

Monitoring evidence on Nutrition and COVID-19 (May) - GOV.UK

 

L’article a été publié initialement sur Medscape News UK sous l’intitulé “Why Is Vitamin C Not Included in COVID-19 Treatment Guidelines?”.  Traduit/adapté par Marine Cygler.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....