Cas clinique : « crises d’angoisse » à répétition chez une jeune femme

Dr Guillaume Davido

Auteurs et déclarations

17 novembre 2021

Les mesures de prise en charge non pharmacologiques sont primordiales :

  • mise en condition : installation au calme (suppression des éléments anxiogènes, isolement), attitude empathique

  • réassurance du patient : délivrer un diagnostic positif (« il s’agit d’une attaque de panique »), informer sur l’absence de danger de mort, sur le caractère spontanément résolutif de l’attaque de panique. 

  • mesures de contrôle respiratoire (allongement du temps d’expiration, au mieux à lèvres pincées) : permettent de stimuler le tonus vagal, de focaliser l’attention du patient et de limiter l’hyperventilation.

Un traitement pharmacologique anxiolytique doit aussi être utilisé si l’attaque de panique se prolonge. Le traitement de référence est la prescription d’une benzodiazépine par voie orale. Il s’agit d’un traitement ponctuel dans le contexte de l’urgence. Celui-ci ne doit pas être prescrit au long cours (risque de dépendance).

Concernant l'antidépresseur (ADP), la question se poserait si un trouble panique est caractérisé, mais il n'y a de toute façon jamais d'urgence à introduire un ADP, selon la HAS.

À l’issu de votre prise en charge (avec entre autre la prescription d’un alprazolam 0,25 mg), la patiente est moins douloureuse, ne pleure plus, mais redoute une nouvelle crise à distance. En effet, comme elle vous l’a expliqué initialement, ce n’est pas la première fois qu’elle en souffre, et elle a d’ailleurs constaté qu’elle était plus sujette à en faire lorsqu’elle était immergée dans des grands rassemblements, dans les transports ou dans les grands magasins. Elle vous explique que c’est d’ailleurs pour cela qu’elle évite de trop sortir de chez elle et qu’elle a tendance à s’isoler de plus en plus, sinon elle peut faire au moins 1 crise par semaine. Cela fait plus de 6 mois qu’elle en souffre, et il est compliqué pour elle de se rendre à la faculté.

Suite : La patiente vous demande si c’est normal de faire autant d’attaques de panique « qui la rendent folle » et « qui joue sur son moral quotidiennement » et si elle doit prendre un alprazolam tous les jours pour justement éviter d’en faire à nouveau.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....