PH : un nouveau concours

Jean-Bernard Gervais

Auteurs et déclarations

27 octobre 2021

Paris, France — Depuis le 1er octobre, le concours de praticien hospitalier est simplifié. Le concours est désormais unique pour l’ensemble des candidats avec une épreuve orale et un examen de dossier.

Un long débat

C'est maintenant chose faite : depuis le 1er octobre, le concours de praticien hospitalier est simplifié. C'est l'issue d'un long débat sur la possible suppression du concours de praticien hospitalier, proposée dans le cadre de la discussion de la loi du 24 juillet 2019 sur la transformation du système de santé. Voulue par le gouvernement, la suppression du concours de PH avait été rejetée par les syndicats de praticiens hospitaliers, au sein du conseil supérieur des professions médicales. Les syndicats de PH craignaient en effet que les médecins hospitaliers, avec la suppression de ce concours, soient totalement subordonnés au pouvoir de recrutement des directeurs d'hôpital. « Si elle ouvre la voie à un système de nominations locales, la suppression du concours de praticien hospitalier (PH) remet en cause le principe même de l’indépendance professionnelle des médecins », prévenait le syndicat Jeunes médecins. De fait, comme nous l'avait annoncé Ève Parier, directrice générale du centre national de gestion (CNG), les pouvoirs publics se sont rangés à l'idée de simplifier le concours de PH et non plus de le supprimer.

Un décret et deux arrêtés

La refonte du concours supprime la condition de deux ans d’ancienneté et la distinction entre les concours de type 1 et de type 2. Le concours est désormais unique pour l’ensemble des candidats. Aussi, les docteurs juniors terminant le troisième cycle des études médicales peuvent se présenter au concours de PH, avant la fin de leur DES.

C'est ce que décrit un décret et deux arrêtés publiés au Journal officiel du 26 septembre dernier. Le centre national de gestion a par ailleurs publié un mémento, qui résume à la perfection les changements opérés sur le concours de PH. Comme le précise le CNG, il n’y a plus de distinction entre les examens de type 1 et ceux de type 2. Il y a deux types d’épreuves pour tous : les « épreuves comportent un entretien avec le jury et un examen, sur dossier, des titres, travaux et services rendus retraçant le parcours et le projet professionnel du candidat ».

Jury

Le jury est composé pour moitié de praticiens hospitaliers, et de membres du personnel enseignants et hospitaliers. Enfin, les candidats ne peuvent se présenter pour une même session que dans une seule spécialité. « La durée de validité de la liste d'aptitude est fixée à quatre ans », précise le décret. Le CNG ajoute qu'il n'est plus besoin de faire valoir une inscription de deux ans au Conseil de l'Ordre ; le parcours et le projet professionnel en milieu hospitalier est par ailleurs valorisé.

Organisation des épreuves

Un premier arrêté complète le décret en décrivant l'organisation des épreuves du concours de praticien hospitalier. Cet arrêté fixe la liste des disciplines et des spécialités ouvertes au concours, et introduit une innovation : l'inscription par voie dématérialisée. Cet arrêté précise aussi que le dossier de candidature doit comporter « un dossier retraçant le parcours et le projet professionnel du candidat », qui détaille « le parcours de formation, les expériences professionnelles et extrahospitalières, les activités de formation, les travaux scientifiques et publications ainsi que le projet professionnel » (50% de la note finale). Quant à l'épreuve orale (50% de la note finale), elle dure 30 minutes, dont 10 minutes sont consacrées à la « présentation par le candidat de son parcours et de ses motivations », et 20 minutes à l'appréciation de la « motivation du candidat pour devenir praticien en milieu hospitalier public ».

Session 2021

Le deuxième arrêté détaille l'organisation de la session 2021 du concours de praticien hospitalier. « La période d'inscription au concours est fixée du lundi 27 septembre 2021 au vendredi 29 octobre 2021 inclus, à 17 heures - heure de Paris - au plus tard », précise l'arrêté. Les auditions « se dérouleront au cours du premier trimestre 2022 à l'Espace Jean Monnet, 47, rue des Solets, 94533 Rungis ». Le dossier de candidature déposée sur la plateforme dématérialisée devra comporter : le formulaire d'inscription, la pièce d'identité, la copie du ou des diplômes, certificat, inscription à l'ordre des médecins, l'inscription à l'ordre des médecins de l'année en cours, le dossier de parcours professionnel.

« Pour les docteurs juniors en attente de l'obtention de leur diplôme d'études spécialisées (DES), le justificatif de la validation de ce diplôme délivré par l'université comportant l'unité de formation et de recherche de médecine d'inscription de l'étudiant concerné », ajoute l'arrêté. Le tour de recrutement des PH est fixé en avril 2022, précise le CNG.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....