Est-on plus exposé aux pesticides en habitant près d’un domaine viticole ?

Nathalie Barrès

22 octobre 2021

France – Pour savoir s’il faut renforcer les mesures de prévention de l’exposition aux pesticides dans les zones proches de zones viticoles, il faut au préalable y voir clair sur l’importance de celle-ci. C’est exactement ce que Santé publique France et l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) envisagent de réaliser à partir du mois d’octobre 2021. En effet, ensemble, ils initient une importante étude nommée PestiRiv comparant la différence d’exposition aux pesticides de personnes vivant près d’une vigne avec celle de personnes vivant loin de toute culture [1]. Pour participer à cette étude, des adultes âgés de 18 à 79 ans ainsi que des enfants de 3 à 17 ans seront tirés au sort.

Une étude unique et inédite !

Pour la première fois, l’exposition aux pesticides des personnes qui vivent à proximité des zones viticoles sera comparée à l’exposition de celles qui vivent loin de toute culture.

Cette étude est inédite par les sources d’exposition prises en compte (air, alimentation, activité professionnelle et usages domestiques), par la diversité des types d’échantillons recueillis (air ambiant, air intérieur, poussière, urines, cheveux, aliments autoproduits) et par son étendue avec 6 régions viticoles incluses (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Les participants à l’étude répondront à des questionnaires, devront noter leurs activités quotidiennes et fourniront des échantillons d’urines, de cheveux, de fruits et légumes du jardin, d’air intérieur, de poussières du logement, ...

Quels sont les objectifs ?

Ils sont multiples : mieux connaître la différence d’exposition aux pesticides en fonction de la proximité de vignes autour de l’habitat ; identifier les sources qui contribuent le plus à cette exposition ; établir une meilleure évaluation des dispositifs en place puis des recommandations pour diminuer cette exposition.

Santé publique France et l’Anses se sont engagés à publier le rapport complet des résultats sur leurs sites internet en 2024.

Affaire à suivre…

 

Cet article a été initialement publié sur Univadis.fr, membre du réseau Medscape.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....