Cholangiocarcinome : la FDA approuve l’ivosidenib

Sharon Worcester

Auteurs et déclarations

2 septembre 2021

SilverSpring, Etats-Unis — La FDA a approuvé l’ivosidenib (Tibsovo) dans le traitement des adultes précédemment traité pour un cholangiocarcinome muté IDH1 localement avancé ou métastatique, un cancer rare et agressif des voies biliaires.

Approbation d’un inhibiteur d’isocitrate déhydrogenase-1

« Les cancers biliaires sont des tumeurs rares, mais plutôt en augmentation d’incidence un peu partout dans le monde. Outre leur pronostic redoutable, elles ont quand même une particularité : elles sont sans doute la tumeur solide avancée dans laquelle on trouve le plus d’anomalies moléculaires tumorales potentiellement actionnables par les thérapies ciblées » nous expliquait le Dr David Malka , oncologue à Gustave Roussy (Villejuif, 94) à l’ESMO en 2019 lors de la présentation de l’étude pivot de phase 3 ClarIDHy qui évaluait et comparait pour la première fois un inhibiteur d’isocitrate déshydrogénase, l’ivosidenib.

L’inhibiteur d’isocitrate déhydrogenase-1 (IDH1) est en effet la première thérapie ciblée approuvée pour ce type de cancer muté IDH1, diagnostiqué chez environ 8000 personnes chaque année aux Etats-Unis.

Approuvé comme précédemment dans la leucémie myéloïde aiguë

Le médicament avait été précédemment approuvé comme monothérapie chez les adultes avec une leucémie myéloïde aiguë (AML) mutée IDH1 résistante ou récidivante et les adultes avec un AML âgés de 75 ans et plus ou ayant des comorbidités rendant impossible l’utilisation d’une chimiothérapie d’induction intensive.

« Avant aujourd’hui, il n’y avait aucune thérapie ciblée disponible chez les patients atteints de cholangiocarcinome portant la mutation IDH1, et des options limitées de chimiothérapie chez les patients avec une maladie avancée » affirme Stacie Lindsey, présidente de la Fondation pour le Cholangiocarcinome, dans un communiqué de presse des laboratoires Servier, le fabricant. « Cette approbation apporte un nouvel espoir à la communauté des porteurs de cholangiocarcinome et nous sommes ravis que cette nouvelle option thérapeutique si nécessaire soit disponible pour les patients ».

Essai ClarIDHi 

Cette approbation est fondée sur les résultats de l’essai randomisé de phase 3 ClarIDHy trial dans lequel 70,5% des patients sous placebo sont passés sous ivosidenib au fur et à mesure de la progression comme l’autorisait le protocole.

Le critère primaire était la survie sans progression (PFS); l’essai a montré une amélioration statistiquement significative de la PFS chez les patients randomisé pour recevoir l’ivosidenib (HR : 0,37; P < 0,0001).

La survie globale médiane était de 10,3 mois dans le groupe ivosidenib versus 7,5 mois dans le groupe placebo, ce qui n’était statistiquement significatif. « Un résultat qui n’est pas décevant si l’on considère qu’il y a un cross-over depuis le bras placebo vers le bras expérimental » expliquait le Dr Malka.

 

Les effets indésirables ont été la fatigue, les nausées, les douleurs abdominales, la diarrhée, la toux, une diminution de l’appétit, des ascites, des vomissements, de l’anémie et des rougeurs. « Un profil de tolérance est tout à fait correct et gérable » avait commenté le Dr David Malka.

Prise orale une fois par jour

Par ailleurs, le médicament est doté d’un avertissement concernant le risque de syndrome de différenciation, que certains patients avec une AML ont expérimenté. Les symptômes peuvent comprendre de la fièvre, une dyspnée, une hypoxie, des infiltrats pulmonaires, des épanchements pleuraux et péricardiques, une prise de poids rapide ou des œdèmes périphériques, de l’hypotension, et un dysfonctionnement hépatique, rénal ou multi-organe.

Un traitement par corticostéroïdes et une surveillance hémodynamique sont préconisés jusqu’à résolution quand un syndrome de différenciation est suspecté.

La dose d’ivosidenib recommandée pour un cholangiocarcinome muté IDH1 précédemment traitée est de 500 mg par oral une fois par jour avec ou sans nourriture jusqu’à progression de la pathologie ou forte toxicité.

L’article a été publié initialement sur Medscape.com sous le titre FDA Approves Ivosidenib for Bile Duct Cancer. Traduit et complété par Stéphanie Lavaud.
 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....