Cas clinique : journaliste de retour du Moyen-Orient et d’Afrique

Dr Benjamin Davido

Auteurs et déclarations

25 août 2021

Le Sénégal a une prévalence du VIH chez les 15/49 ans de 0,4%. En comparaison, l’Afrique du Sud a une prévalence record, avec 19% (population des 15/49 ans) et 7 millions de personnes atteintes du VIH. Par ailleurs, il s’agit possiblement d’une piste dans le cadre de l’émergence des variants liée au Covid-19, compte tenu de l’immunodépression de la population.

Concernant le Covid-19, le risque est bien présent dans cette région. Certains experts ont d’ailleurs décrit que le risque est possiblement identique à celui en Europe ou aux États-Unis (étude COVISTA).

Le patient ne doit pas changer de prophylaxie anti-palustre. La chloroquine n’est par ailleurs plus donnée, ni efficace en Afrique Sub-Saharienne. La prophylaxie initialement instaurée pour le patient est censée être efficace également en Afrique, classiquement sous malarone.

P. Knowlesi, historiquement décrit en Malaisie, n’est pas présent à Dakar et n’a pas remplacé une souche sous pression de traitement. On rappellera que la chloroquine n’a plus sa place en Afrique, quelle que soit la maladie, sauf la fièvre Q (Coxiella burnetti).

L’eau stagnante et douce est à risque de bilharziose en Afrique et notamment au Sénégal, mais dans les lacs, rivières et étangs, et non pas dans les rues lors d’inondation.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....