Lutte contre le variant delta : la HAS précise les schémas vaccinaux à privilégier

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

15 juillet 2021

France – Le rebond significatif des infections liées notamment au variant delta a conduit la Haute Autorité de Santé (HAS) à réexaminer l’efficacité des différents schémas vaccinaux sur ce variant en ce qui concerne la survenue de formes symptomatiques, sévères, ou asymptomatiques (donc l’effet sur la transmission). Pour limiter l’intensité de la nouvelle vague due à la circulation de ce variant, une seule solution : vacciner le plus de personnes dans les meilleurs délais, et avec des vaccins à ARNm si possible.

Bonne efficacité vaccinale contre les variants

Après une période marquée par la décélération de l’épidémie, le nombre de contaminations repart rapidement à la hausse, notamment du fait de l’émergence de nouveaux variants plus contagieux et, en particulier, du variant delta. En réponse à une saisine de la Direction générale de la santé, la HAS vient d’actualiser ses recommandations concernant la stratégie vaccinale à adopter face à cette expansion rapide. Avec une bonne nouvelle toutefois, à savoir que « l’efficacité des vaccins à ARNm et du vaccin Vaxzevria® (AstraZeneca) sur la prévention des formes graves de Covid-19 est établie, y compris vis-à-vis du variant delta. Les données recueillies en vie réelle au Royaume-Uni concernant le variant delta du SARS-CoV-2 montrent que l’efficacité vaccinale sur les formes graves est maintenue à un niveau élevé après un schéma de vaccination complet avec le vaccin Comirnaty® (Pfizer/BioNTech) ou le vaccin Vaxzevria® (AstraZeneca) en comparaison avec le variant alpha ». L’efficacité observée sur les hospitalisations associées au variant delta est jugée excellente, à plus de 90% après une vaccination complète pour chacun des deux vaccins (Stowe, preprint) : 92% (75-97) avec Astra Zeneca, et 96% (86-99) avec Pfizer (Stowe, preprint).

« Quant au vaccin Janssen, si les données actuellement disponibles sont très encourageantes, elles sont à ce stade insuffisantes pour conclure formellement à la conservation de l’efficacité du vaccin sur le variant delta », précise la HAS.

Quel type de vaccin privilégier ?

Tout comme le Conseil scientifique pour qui « la recommandation majeure est l’accélération du programme vaccinal », la HAS considère que « la vaccination doit se poursuivre à un rythme élevé et s’intensifier afin d’assurer rapidement une couverture vaccinale optimale de la population, compatible avec la poursuite de la levée des restrictions et nécessaire pour garantir la protection des plus vulnérables ». Sachant qu’un schéma vaccinal complet est nécessaire pour garantir une efficacité optimale de la vaccination.

Afin de prévenir plus efficacement la survenue de formes sévères de Covid-19 et de limiter la transmission du virus, la HAS recommande de privilégier l’utilisation des vaccins à ARNm (Pfizer ou Moderna) qui disposent du meilleur niveau d’efficacité pour la prévention non seulement des formes graves et symptomatiques mais également contre la transmission [1]. Elle préconise, par ailleurs de réduire l’intervalle entre les deux doses de vaccin au délai minimal recommandé.

Ainsi, elle recommande :

  • De privilégier l’utilisation de vaccins à ARNm pour les personnes qui démarrent la vaccination avec un intervalle de 3 à 4 semaines entre les deux doses ;

  • De privilégier pour la deuxième dose l’utilisation d’un vaccin à ARNm pour les personnes de plus de 55 ans qui ont reçu une première dose de vaccin Vaxzevria® et de proposer cette deuxième dose à partir de 4 semaines après la première. « Les études récentes ont confirmé la très bonne qualité de la réponse offerte par un schéma hétérologue Vaxzevria®/ARNm tout en apportant des éléments rassurants sur le plan de la tolérance », assure-t-elle.

La HAS estime toutefois que la poursuite du schéma vaccinal avec le vaccin Vaxzevria® est envisageable chez les personnes âgées de plus de 55 ans qui le souhaitent compte tenu des résultats d’efficacité en vie réelle obtenus après deux doses de ce vaccin sur la prévention des formes sévères de Covid-19. Elle recommande que cela fasse l’objet d’une décision médicale partagée et que les personnes bénéficient d’une information claire sur les différentes options possibles.

En revanche, la HAS ne se prononce pour le moment sur la pertinence de recourir à un tel schéma vaccinal hétérologue avec le vaccin Janssen par manque de données.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....