Probiotiques : que conseiller aux patients ? Que dit la science ?

Marine Cygler

Auteurs et déclarations

15 juillet 2021

France – Comment un médecin peut-il répondre aux interrogations de ses patients vis-à-vis des probiotiques ? A consulter Internet ou la presse grand public, ce serait un cocktail bénéfique pour la santé dont on aurait tort de se priver. Mais qu'en dit la science ? A l'occasion de la journée thématique « Antibiotiques : pitié pour nos microbiotes ! », organisée par sept Académies, le Pr Philippe Marteau (gastroentérologue, CHU Tenon, Paris) a fait le tour des quelques recommandations sur lesquelles les professionnels de santé devraient s'appuyer pour conseiller leurs patients.

Sortir du « j'y crois, j'y crois pas »

« Il faut essayer de privilégier les connaissances par rapport aux croyances. Autrement dit, garder en tête que quelques probiotiques alimentaires ont une efficacité, éventuellement utilisable en médecine et éviter les « j'y crois, j'y crois pas », « ça marche, ça marche pas » » donne comme ligne directrice le Pr Marteau.

« En tant que clinicien, et donc scientifique, je me dois de tout faire pour que des produits non étudiés ne soient pas perçus par les consommateurs et les prescripteurs comme des produits ayant une efficacité prouvée alors qu'ils n'ont jamais été étudiés » poursuit-il, rappelant l'importance des essais randomisés contrôlés.

Les sociétés savantes ont retenu quatre situations pour lesquelles les niveaux de preuves scientifiques de l'efficacité de certains probiotiques sont suffisants. Ces indications sont les troubles digestifs liés à la prise d'antibiotiques, la diarrhée aiguë, l'intestin irritable et les pochites (maladies inflammatoires cryptogénétiques de l'intestin rares).

Diarrhées, gastroentérite : deux probiotiques efficaces

Que dit la science ? La Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique (ESPGHAN) recommande deux probiotiques chez l'enfant pour la prise en charge des diarrhées associées à la prise d'antibiotiques : Saccharomycès boulardii et Lactobacillus rhamnosus GG (LGG). Ces deux probiotiques diminuent le risque d'apparition et raccourcissent la durée de la diarrhée. « Cela ne veut pas dire que d'autres produits ne sont pas efficaces, mais si on doit recommander des produits, ce sont eux » commente Philippe Marteau.

Concernant la prévention des diarrhées à Clostridium difficile, si les différents groupes de travail internationaux sont en désaccord sur le niveau de preuve, les deux probiotiques recommandés sont aussi Saccharomycès boulardii et Lactobacillus rhamnosus GG (LGG).

Quant à la gastroentérite des nourrissons, le premier traitement est la réhydratation orale précoce. Cela dit, les traitements actifs –  la diosmectine (Smecta) et le racecadotril (Tiorfan) mais aussi Saccharomycès boulardii et Lactobacillus rhamnosus GG (LGG) – peuvent réduire la durée et la sévérité de la diarrhée.

Syndrome de l'intestin irritable (SII)

Que dit l'Organisation mondiale de Gastroentérologie (WGO)? « En 2015, les recommandations de la WGO indiquaient l'intérêt d'une diète pauvre en FODMAP. Quelques souches de probiotiques étaient aussi recommandées : B.lactis DN-173010, le cocktail probiotique VSL#3 et B.infantis 35624 qui ont une évidence clinique sur le ballonnement, la distension et la flatulence » rappelle le Pr Marteau. En revanche, il n'y a pas d'évidence pour les charbons activés ni pour la siméticone.

Pour B.infantis, 35624, une essai randomisé contrôlé en 2006 concluait à une amélioration significative des douleurs abdominales et du score composite du SII et du score de ballonnement [1]. Une étude de 2005 avait montré que chez les individus prenant du B.infantis 35624 les globules blancs produisaient plus d'interleukine 10 et moins d'interleukine 12, ce qui a donc un effet anti-inflammatoire[2].

Concernant le B.lactis DN-173010, « qui n'est autre qu'Activia® de Danone » fait remarquer Philippe Marteau, différentes études ont montré un raccourcissement du temps de transit colique chez les participants du groupe traité.

Le Pr Marteau a déclaré des liens d'intérêt avec Biocodex, Danone et Mayoly Spindler.

 

LIENS

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....