Le vaccin Moderna en ville à partir de la semaine du 24 mai

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

12 mai 2021

France — En fin de semaine dernière, lors d’une visioconférence, le ministre Olivier Véran a annoncé que le vaccin ARNm Moderna serait disponible en ville plus tôt que prévu.

L’expérimentation initiée dans quelques régions est interrompue pour viser directement une utilisation sur la France entière.

A partir de la semaine du 24 mai, le vaccin Moderna sera le premier vaccin ARNm à être accessible en pharmacie et auprès des professionnels de santé libéraux.

Philippe Besset, président de la FSPF, premier syndicat de pharmaciens a précisé sur twitter que les premières commandes de Moderna pourraient être passées à partir du 17 mai, pour une livraison prévue le 27 mai avec des premières injections possibles dès le lendemain.

« Toutes les primo-injections de Moderna seront désormais réservées à la ville. Il n’y aura plus de primo-injections dans les centres », a précisé le ministère. En revanche, les centres recevront les doses nécessaires pour réaliser les deuxièmes injections.

 
Toutes les primo-injections de Moderna seront désormais réservées à la ville. Olivier Véran
 

En termes de doses, le ministère mentionne plusieurs centaines de milliers de doses Moderna disponibles à partir du 27 mai sans donner de chiffre exact. A ce stade, le nombres de doses allouées entres les différents professionnels de santé, pharmaciens, médecins, infirmiers…est toujours en discussion.

Comme c’est le cas aujourd’hui avec les autres vaccins accessibles en ville (AstraZeneca et Janssen), les premiers qui auront commandé seront les premiers servis. Les départements qui sont les plus touchés par les variants sud-africain ou brésilien ne seront pas priorisés.

Une vingtaine d’entreprises vont expérimenter le vaccin Moderna

En parallèle, une expérimentation sera lancée la deuxième quinzaine de mai avec une vingtaine d’entreprises sélectionnées pour proposer des vaccins Moderna via la médecine du travail. Ces entreprises devraient disposer dans un premier temps de 30 000 doses. « Nous en tirerons un bilan pour voir comment nous pouvons imaginer une montée en charge de la vaccination avec ce vaccin ARNm en entreprise », a précisé le ministère.

Quid du vaccin Pfizer en ville ?

Malgré la forte attente des pharmaciens et des médecins de libéraux, il n’est pas prévu que le vaccin Pfizer quitte les centres de vaccination. Le choix du vaccin Moderna en ville versus celui du vaccin Pfizer s’est appuyé sur des raisons logistiques. En effet, une fois décongelé le vaccin Pfizer doit être consommé dans les 5 jours alors que le vaccin Moderna peut être conservé un mois, ce qui laisse un temps précieux aux professionnels de santé pour s’organiser sur le terrain.

Retrouvez les dernières informations sur les vaccins anti-COVID-19 dans le Centre de ressource Medscape dédié Vaccin anti Covid-19

 

LIENS

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....