Réouverture des écoles, levée des restrictions de déplacement, voyages à l’étranger : les annonces de Jean Castex

Anne-Gaëlle Moulun

23 avril 2021

Paris, France — Près de trois semaines après l’entrée en vigueur de mesures renforcées de lutte contre l’épidémie de Covid-19, le premier ministre Jean Castex a fait le point le 22 avril sur la situation sanitaire et a annoncé une série de mesures. Le premier ministre Jean Castex a annoncé la réouverture des écoles le 26 avril et la levée des restrictions de déplacement à partir du 3 mai. Il a également fait le point sur la vaccination et sur les voyages à l’étranger.

Malades en réanimation : un plateau

« La situation sanitaire s’améliore. Depuis 10 jours, nous observons une baisse réelle de nombre de contaminations », a-t-il indiqué, notant qu’actuellement il y avait environ 30 000 cas par jour, soit une baisse de 17 % en une semaine. « Le pic de la troisième vague semble derrière nous, mais nous devons rester très vigilants », a-t-il souligné. « Le niveau de circulation virale se réduit mais reste élevé. 15 départements ont un taux d’incidence supérieur à 400 », a-t-il pointé. Néanmoins, « le nombre de malades en réanimation a atteint un plateau ces derniers jours. Nous pouvons espérer un reflux d’ici quelques jours », a commenté Jean Castex.

Le niveau de circulation virale se réduit mais reste élevé Jean Castex

Réouverture des écoles le 26 avril

Face à l’apparition de nouveaux variants, notamment en Inde et au Brésil, le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures. A partir de samedi, un système de contrôle renforcé sera mis en place pour les personnes venant du Brésil, du Chili, d’Argentine, d’Afrique du Sud et de l’Inde, avec des tests PCR au départ et à l’arrivée et une quarantaine stricte avec possibilité de contrôles par les forces de l’ordre.

Sur le plan scolaire, Jean Castex a confirmé la reprise des enseignements dès le 26 avril, avec la réouverture des écoles maternelles et élémentaires. Les collèges et lycées reprendront en distanciel, puis, à partir du 3 mai, en présentiel. « Nous l’accompagnons avec un protocole strict et un renforcement des capacités des tests. Nous proposerons 400 000 tests salivaires par semaine dans les écoles élémentaires, avec un objectif de 600 000 tests par semaine à la mi-mai ». Ils seront complétés par des autotests, qui seront proposés aux personnels de l’Éducation nationale et aux lycéens. « Nous avons passé commande de 64 millions d’autotests. Pour le moment ils sont réservés aux plus de 15 ans. La Haute autorité de santé (HAS) se prononcera prochainement sur la possibilité de le proposer à des élèves plus jeunes », a indiqué le premier ministre.

Par ailleurs, il a rappelé que la vaccination des personnels soignants a été facilitée grâce à un système de place prioritaires, également proposées aux policiers et gendarmes, personnels de la petite enfance, conducteurs de bus, ou encore salariés des grandes surfaces commerciales.

2 millions de personnes vaccinées par semaine

« Notre campagne de vaccination progresse bien. D’ici la fin de la semaine, 14 millions de personnes auront reçu une dose de vaccin, soit un quart de la population adulte. Nous vaccinons environ 2 millions de personnes par semaine. La quasi-totalité des résidents d’Ehpad, 70 % des personnes âgées de plus de 65 ans, 70 % des professionnels de santé sont d’ores et déjà vaccinés », s’est-il félicité. « Notre objectif reste le même : proposer la vaccination à tous d’ici la fin de l’été. Nous espérons avoir vacciné 20 millions de personnes à la mi-mai et 30 millions à la mi-juin. Nous aurons plus de 7 millions de doses supplémentaires de vaccin Pfizer entre début mai et fin juin. Mais cela suppose que nous utilisions tous les vaccins », a insisté Jean Castex, rappelant que l’Agence européenne du médicament (EMA) et l’Agence française de sécurité du médicament (ANSM) ont confirmé l’efficacité et la sécurité du vaccin Astra Zeneca. « Nous comptons encore 11 millions de personnes de plus de 55 ans non vaccinées », a-t-il souligné, les incitant à se faire vacciner avec le vaccin Astra Zeneca, comme il l’a fait lui-même.

70 % des professionnels de santé sont d’ores et déjà vaccinés Jean Castex

Le couvre-feu reste en vigueur

Concernant la réouverture des commerces, des lieux de culture et des terrasses, Jean Castex « souhaite qu’elle puisse commencer à la mi-mai, mais, compte tenu du contexte sanitaire, elle se fera par étapes, de façon progressive ». Par ailleurs, à partir du 3 mai, « nous pourrons envisager la fin des restrictions de déplacements », a annoncé le premier ministre. Le couvre-feu restera néanmoins en vigueur jusqu’à nouvel ordre. « Nous verrons à la mi-mai en fonction de la situation sanitaire », a-t-il précisé.

De son côté, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait le point sur les autotests, qui viennent compléter les capacités de dépistage depuis le 12 avril. « Vous êtes plus de 500 000 à avoir acheté des autotests en pharmacie », a-t-il indiqué. « C’est un outil qui complète notre arsenal existant, mais qui ne va pas remplacer les tests PCR et antigéniques », a-t-il néanmoins précisé. « Pour que les autotests fonctionnent bien, ils doivent être utilisés de la bonne manière, une à deux fois par semaine. Chaque test positif doit être confirmé par PCR. En aucun cas, un autotest, s’il est négatif, ne doit être un prétexte pour relâcher les gestes barrière, car le risque de faux négatif est possible », a-t-il mis en garde.

Depuis le 12 avril, en Île-de-France, une expérimentation a été lancée auprès des plus précaires avec la distribution d’autotests dans les accueils de jour, les campements de gens du voyage et les campements roms, ainsi que dans les quartiers prioritaires.

Olivier Véran est ensuite revenu sur la vaccination, en particulier avec le vaccin Astra Zeneca. « Comme d’autres vaccins, il peut donner des effets indésirables légers, en particulier de la fièvre. Dans de très rares cas, il peut provoquer des thromboses, mais cela concerne 5 cas pour 1 million de personnes vaccinés. Si vous prenez l’avion pour traverser l’Atlantique, le risque de thrombose est 50 fois plus élevé qu’avec une vaccination par Astra Zeneca », a voulu rassurer le ministre de la Santé. Près de 50 000 personnes ont été vaccinées avec ce vaccin ce jeudi.

Si vous prenez l’avion pour traverser l’Atlantique, le risque de thrombose est 50 fois plus élevé qu’avec une vaccination par Astra Zeneca  Olivier Véran

Le vaccin Johnson&Johnson disponible le 24 avril

Olivier Véran a annoncé que tous les proches des personnes immunodéprimées pourront être vaccinées à partir de lundi 26 avril, par le vaccin AstraZeneca pour les plus de 55 ans et ceux de Pfizer ou Moderna pour les moins de 55 ans. Concernant les personnes obèses, elles pourraient être vaccinées à partir de la mi-mai, sous réserve des validations de la HAS.

« A compter de ce samedi 24 avril, le vaccin Johnson&Johnson, quatrième vaccin disponible sur le territoire, pourra être administré aux Français de plus de 55 ans. Ce vaccin ne nécessite qu’une seule injection », a précisé Olivier Véran. Les 200 000 premiers vaccins sont livrés aux pharmacies, aux médecins et aux infirmiers libéraux qui pourront commencer à le proposer à leurs patients dès ce samedi. Le ministre de la Santé a également indiqué que les personnes de 50 à 60 ans pourraient prendre rendez-vous pour se faire vacciner à compter de la mi-mai. En revanche, « la vaccination des enfants n’est pas d’actualité pour l’instant. Notre priorité est de vacciner les plus vulnérables », a-t-il insisté.

A compter de ce samedi 24 avril, le vaccin Johnson&Johnson, quatrième vaccin disponible sur le territoire, pourra être administré aux Français de plus de 55 ans Olivier Véran

 

Chiffres clés en France de Santé publique France, semaine 15 (du 12 au 18 avril) :

-Nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19 (SI-DEP) : 226 512 (Evolution non interprétable)

- Taux d’incidence(/100 000 habitants) des cas de Covid-19 (SI-DEP) : 337 (-18%)
-Taux de positivité (%) pour SARS-CoV-2 (SI-DEP) : 9,9% (+0,7 point)
-Nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 : 2 868 (-22%)
-Nombre de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 (réseau OSCOUR®) : 11 300 (-10%)
-Nombre de nouvelles hospitalisations de patients Covid-19 (SI-VIC) : 13 194 (-4%)
-Nombre de nouvelles admissions en services de soins critiques de patients Covid-19 (SI-VIC) : 2 980 (-6%)
-Nombre de décès liés au Covid-19 (décès en hospitalisation et décès en EHPA et autres ESMS

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....