Vaccin Novavax : une efficacité de 96% contre le coronavirus original et de 86% contre le variant anglais

Dania Nadeem and Carl O'Donnell

Auteurs et déclarations

13 avril 2021

(Reuters) – Le vaccin contre le Covid-19 de Novavax a montré une efficacité de 96% en prévention des cas causés par la version « originale » du coronavirus dans un large essai de phase III conduit au Royaume-Uni, a annoncé le groupe pharmaceutique, se rapprochant ainsi un peu plus de la validation par les autorités de régulation.

Le vaccin s’est aussi révélé protecteur pendant une période de circulation intense du variant anglais du coronavirus. Il a été efficace à 86% contre le variant B.1.1.7, découvert au Royaume-Uni où il prévaut désormais.

Globalement, son taux d’efficacité est de 90% si l’on se fonde sur les infections dues aux différentes formes du virus.

Les résultats de cette dernière analyse au RU se sont révélés largement cohérents avec les données intérimaires publiées en janvier. L’étude menée au RU, a inclus plus de 15 000 personnes âgées de 18 à 84 ans.

Essai en Afrique du Sud

Dans un petit essai mené en Afrique du Sud – où les volontaires étaient exposés d’abord à un autre nouveau et très contagieux variant connu comme la souche B.1.351 (variant Sud-Africain) circulant intensément dans le pays et se répandant à l’étranger – le vaccin Novavax a montré une efficacité préventive de 55% chez les personnes non infectées par le VIH, mais a continué à prévenir complètement des formes sévères de la maladie.

Pour le responsable médical de Novavax, Filip Dubovsky, la performance du vaccin en Afrique du Sud suggère qu’il pourrait avoir une place dans les zones où le variant sud-africain est dominant.

L’efficacité du vaccin dans l’essai sud-africain est tombée à environ 49% quand l’analyse a inclus des participants positifs au VIH.

Soumission des données à la FDA

Novavax travaille aussi à développer de nouvelles formulations de son vaccin pour protéger des variants émergeants et prévoit d’initier des essais de ces vaccins au dernier trimestre 2021.

L’industriel espère soumettre ces données aux autorités de régulation de différents pays. Il n’est pas sûr que la firme puisse soumettre les données telles quel à la FDA. Celle-ci pourrait exiger les résultats d’une étude sur 30 000 personnes en cours aux Etats-Unis et à Mexico, dont Novavax espère avoir les données en ce début avril.

Si les autorités de régulation se contentaient des données britanniques pour prendre leur décision, le vaccin pourrait être autorisé aux Etats-Unis dès le mois de mai.

Notons que la firme basée au Maryland a reçu 1,6 milliards de $ du gouvernement américain pour financer le développement du vaccin et sécuriser 100 millions de doses.

Des usines de production qui tournent à plein dès ce mois d’avril

Par ailleurs, Filip Dubovsky a affirmé que Novavax compte toujours demander une autorisation aux autorités de régulation britanniques au deuxième trimestre de 2021.

S’il était autorisé, il viendrait rejoindre les trois vaccins déjà approuvés au RU que sont le vaccin Pfizer/BioNTech, celui de Moderna et celui d’AstraZeneca développé avec l’université d’Oxford.

Les usines de production de vaccins Novavax devraient, quant à elles, être pleinement fonctionnelles dès ce mois d’avril. L’industriel espère stocker des dizaines de millions de doses pour les envoyer aux Etats-Unis dès l’autorisation donnée.

Novavax prévoit de produire son vaccin à deux injections sur huit sites, notamment au Serum Institute of India.

L’article a été publié initialement sur Medscape.com sous le titre Novavax Vaccine 96% Effective Against Original Coronavirus, 86% vs British Variantin UK Trial. Traduit par Stéphanie Lavaud.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....