Vaccins anti-COVID-19 : les capacités de fabrication et de distribution se renforcent en Europe

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

2 avril 2021

Amsterdam, Pays-Bas — L’agence européenne du médicament (EMA) a pris plusieurs mesures qui devraient augmenter la capacité de fabrication et l’offre des vaccins contre le Covid-19 dans l’Union Européenne (UE).

Des nouveaux sites de fabrication

Un agrément a été octroyé à un nouveau site de production du principe actif du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca (antigène). Il s’agit du site Halix situé à Leiden, aux Pays-Bas. Il portera à quatre le nombre total de sites de fabrication autorisés pour la production de la substance active du vaccin.

L’EMA a aussi autorisé un nouveau site de production du principe actif et de produit fini du vaccin Moderna à Visp, en Suisse (Usine Lonza).

Enfin, l’ouverture d’un nouveau site a également été accordée pour la production du vaccin Comirnaty ( BioNTech et Pfizer). L'installation, située dans la ville allemande de Marburg, produira à la fois la substance active et le produit fini. Il existe actuellement trois sites de fabrication de substances actives fournissant l'UE.

Comirnaty : feu vert pour une conservation entre -25 et -15 ° C

En parallèle, l’EMA a émis un avis favorable au transport et au stockage des flacons du vaccin Comirnaty à des températures comprises entre -25 et -15°C, une seule fois et pour une durée de deux semaines maximum. Ces températures, sont celles des congélateurs pharmaceutiques standards. Il s'agit d'une alternative au stockage à long terme des flacons à une température comprise entre -90 et -60 ° C dans des congélateurs spéciaux. Cette nouvelle autorisation devrait faciliter le déploiement et la distribution rapides du vaccin dans l'UE.

Interrogé sur la possibilité pour les pharmaciens et les médecins de ville français d’utiliser le vaccin Pfizer grâce à ce nouveau mode de conservation moins contraignant, le ministère de la santé a indiqué qu’à ce stade tous les vaccins Pfizer étaient administrés via les centres de vaccination et que « la question de leur utilisation en ville se jouera plus tard dans l’année ». En revanche, des discussions avec les professionnels de santé de ville sont en cours pour pour qu’ils puissent administrer, eux aussi, le vaccin Moderna.

Retrouvez les dernières informations sur le COVID-19 dans le  Centre de ressource Medscape dédié au coronavirus

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....