ECG : hypotension chez une patiente avec cardiomyopathie

Quiz ECG du mois d’avril 2021

Dr Philip Podrid

Auteurs et déclarations

31 mars 2021

Réponse : Il s’agit d’une hyperkaliémie



Les complexes QRS sont réguliers à une fréquence de 110 battements/min. Il n'y a pas d'ondes P visibles. La découverte la plus importante est un complexe QRS élargi de manière diffuse (⊔) d'une durée de 0,28 sec. De plus, les ondes T sont amples et symétriques (⊥). Par conséquent, le problème sous-jacent est l'hyperkaliémie.

La seule pathologie qui explique que le complexe QRS soit ≥ 0,24 s est l'hyperkaliémie, quel que soit le rythme ou la présence d'un retard de conduction intraventriculaire sous-jacent ; les ondes T amples, pointues, positives sont également compatibles avec une hyperkaliémie. L'étiologie du rythme est incertaine.

Les complexes QRS ont une morphologie normale mais sont élargis de manière diffuse ; ils sont probablement supraventriculaires. Les ondes P ne sont pas visibles, ce qui suggère que le rythme est jonctionnel. Cependant, l'absence d'ondes P dans l'hyperkaliémie est due à une asystole auriculaire, c'est-à-dire que les oreillettes ne répondent pas aux impulsions générées par le nœud sinusal ou un foyer auriculaire. Cela se produit souvent avant qu'il n’y ait un élargissement marqué du QRS. S'il y a un rythme sinusal, on parle de rythme sinoventriculaire. En fin de compte, les ventricules ne répondront pas aux stimuli électriques (c'est-à-dire à l'asystole).

Avec le traitement de l'hyperkaliémie, le complexe QRS se rétrécit et les ondes P deviendront évidentes s'il existe un rythme sinusal ou atrial sous-jacent.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....