Dentistes, étudiants en santé et vétérinaires vont pouvoir vacciner

Stéphanie Lavaud

26 mars 2021

France – Le passage à la vaccination à grande échelle suppose que le pool des vaccinateurs potentiels soit renforcé. C’est ce que la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de valider dans un avis rendu ce vendredi en permettant à plus de professionnels de la santé, notamment les dentistes et les vétérinaires, de devenir « injecteurs» de vaccins contre le Covid [1]. Un tel élargissement permettrait ainsi d’atteindre potentiellement un pool de près de 252 000 effecteurs supplémentaires, selon les calculs de la HAS. Les professionnels de santé retraités peuvent eux aussi venir amplifier le mouvement. Par ailleurs, les infirmiers se déplaçant aux domicile pourraient dès à présent devenir prescripteur du vaccin.

Faire face à l’arrivée croissante de doses de vaccins dès le mois d’avril

Emmnanuel Macron évoquait cette semaine un changement de dimension dans la campagne vaccinale avec la création de vaccinodrômes pour faire face à l’arrivée croissante de doses de vaccins dès le mois d’avril. Sollicitée par le ministère de la santé concernant un projet de décret d’urgence sanitaire, la HAS vient de rendre un avis permettant à de nouveaux personnels de participer à la campagne vaccinale. Elle rappelle néanmoins la nécessité, quel que soit le lieu de vaccination, d’assurer la traçabilité des vaccins et le rôle central des médecins, « qui doivent être consultés au moindre doute sur la situation du patient, sur son état de santé ou sur d'éventuelles contre-indications».

Qui peut vacciner contre le SARS-CoV-2

Outre les professionnels déjà habilités à administrer les vaccins, c’est-à-dire préparer et injecter des doses, et pouvant intervenir aussi bien en ville qu'en centres de vaccination (médecins, sages-femmes, infirmiers, pharmaciens d'officine), la HAS recommande d'élargir :

  • la possibilité d'administrer les vaccins en ville et en centre de vaccination : aux pharmaciens mutualistes et des secours miniers, aux chirurgiens - dentistes, selon certaines modalités.

  • la possibilité d'injecter les vaccins en centres de vaccination aux professionnels suivants, selon les certaines modalités :

  • aux pharmaciens exerçant dans une pharmacie à usage intérieur, dans un laboratoire d'analyse de biologie médicale, les pharmaciens relevant des services d'incendie et de secours, les pharmaciens du bataillon de marins-pompiers de Marseille ;

  • aux manipulateurs d'électroradiologie médicale ;

  • aux techniciens de laboratoire;

  • aux étudiants :

-en médecine de deuxième année du premier cycle (FGSM2), sous réserve d'avoir réalisé préalablement leur stage infirmier;

-en deuxième cycle en médecine, odontologie, pharmacie et en maïeutique;

-en troisième cycle en médecine, odontologie et pharmacie ;

-en soins infirmiers de deuxième et troisième année de formation ;

-aux vétérinaires.

La HAS recommande que les pharmaciens et les vétérinaires puissent procéder à l'intégralité de l'administration du vaccin, y compris la préparation des doses.

Concernant les conditions de formation de ces différents professionnels, la HAS recommande :
  • pour les professionnels habilités à administrer le vaccin (préparation et injection) : une formation remplissant les objectifs pédagogiques fixés pour la formation à la vaccination des pharmaciens d'officine (mentionnée au 2° du III du projet de décret) ;

  • pour les professionnels habilités à injecter le vaccin : une formation spécifique à la réalisation de cet acte, dispensée et attestée par un professionnel de santé formé à l'administration des vaccins.

Soit près de 252 000 effecteurs supplémentaires

Selon la HAS, un tel élargissement permettrait ainsi potentiellement à près de 252 000 effecteurs supplémentaires de participer à la campagne de vaccination contre le SARS-CoV-2 : soit 42 348 dentistes, 36 467 manipulateurs radio, 45 065 techniciens de laboratoire et environ 135 000 étudiants.
En outre, la HAS propose d'élargir la liste des effecteurs figurant dans le présent projet de décret aux professionnels retraités volontaires (pharmaciens, infirmiers, médecins, sages-femmes, vétérinaires, dentistes, manipulateurs d'électroradiologie et techniciens de laboratoire – en tenant compte de certaines conditions – et aux professionnels de la réserve sanitaire.

Qui peut prescrire le vaccin contre le SARS-CoV-2 ?

Outre les professionnels déjà habilités à prescrire les vaccins contre le SARS-CoV-2 aussi bien en ville qu'en centres de vaccination (médecins, sages-femmes, pharmaciens d'officine), la HAS recommande l'élargissement de la prescription, avec les mêmes exceptions que pour les pharmaciens d'officine (femmes enceintes et personnes présentant un trouble de l'hémostase), à d’autres professionnels de santé : 

  • en ville et en centres de vaccination : aux pharmaciens mutualistes et des secours miniers, aux chirurgiens -dentistes et aux infirmiers en pratique avancée ;

  • en centres de vaccination uniquement : aux pharmaciens exerçant dans une pharmacie à usage intérieure, dans un laboratoire d'analyse de biologie médicale, les pharmaciens relevant des services d'incendie et de secours, et les pharmaciens du bataillon de marins-pompiers de Marseille.

S'agissant du renforcement des capacités de prescription par les infirmiers, la HAS recommande d'élargir la prescription des vaccins contre le SARS-CoV-2 à ceux intervenant dans le cadre d'équipes mobiles de vaccination pour faciliter l'accès aux vaccins des personnes les plus éloignées du système de santé et répondre ainsi à des besoins non couverts actuellement (personnes âgées isolées, personnes en situation de handicap, personnes détenues, personnes vivant dans des zones à faible densité de population et des personnes isolées socialement ou en situation de précarité…).

A terme, la HAS recommande d'élargir la prescription des vaccins contre le SARS-CoV-2 à l'ensemble des infirmiers (en centres de vaccinations et en ville), dès lors que la vaccination s'étendra à la population générale.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....