SARS-CoV-2 : plus de risques liés au groupe sanguin de type A

Marilynn Larkin

Auteurs et déclarations

22 mars 2021

New-York, Etats-Unis – Avoir un groupe sanguin de type A est associé à un risque plus élevé d’infection sévère par le SARS-CoV-2 selon une étude récente, mais aussi de contracter la maladie, d’après une autre étude [1,2].

« Les deux études sont complémentaires » a expliqué le Dr James Szymanski (Montefiore Medical Center et Albert Einstein College of Medicine, New York City), co-auteur d’une des 2 études à Reuters Health[1]. « Notre étude vient soutenir le fait que le groupe sanguin A pourrait conférer un risque plus élevé, tandis que l’autre étude donne une explication possible sur le « comment ». Cette étude apporte la preuve que le domaine de liaison du récepteur (RBD) présent sur le SARS-CoV-2 interagit directement avec les cellules épithéliales pulmonaires au travers de l’antigène du groupe sanguin A. »

« Le système de groupe sanguin ABO est un facteur de risque non modifiable, et les études actuelles montrent que la force de l’association est limitée » note-t-il. « De futures études devront confirmer de façon prospective le lien entre groupe sanguin ABO et SARS-CoV-2 et caractériser les mécanismes biologiques spécifiques qui le sous-tendent » a-t-il ajouté.

Comme rapporté dans Transfusion, le Dr Szymanski et ses collègues ont analysé les données informatisées de près de 5000 patients (moyenne d’âge : 62 ans, 48% d’hommes) hospitalisés ou de passage dans le service des urgences qui ont eu un test PCR positif pour le SARS-CoV-2 entre le 10 mars et le 8 juin 2020 [1].

Taux de décès augmenté pour le groupe sanguin A

Le taux de mortalité toute cause était de 23%. Pour estimer le risque global lié au groupe ABO et évaluer son rôle par rapport au risque de mortalité hospitalière et de sortie de l’hôpital, les chercheurs ont mesuré l’incidence cumulée pour chaque événement. Les risque relatif (hazard ratios) ont été calculés en utilisant les modèles à risques proportionnels de Cox, après avoir contrôlé sur l’âge, le sexe, l’index de masse corporel, le taux de filtration glomérulaire estimé, la pression partielle en oxygène initiale et sur d’autres co-variables.

Le groupe sanguin de type A était associé à un risque de décès augmenté parmi les patients Covid-19 par comparaison au groupe sanguin de type O (HR : 1,17) et de type B (HR : 1,32).

Affinité plus grande du virus pour le groupe sanguin de type A

Une autre équipe menée par le Dr Sean Stowell (Brigham and Women's Hospital, Boston) a conduit une série d’expériences de laboratoire pour comprendre le mécanisme par lequel les antigènes des groupes sanguins – particulièrement ceux du groupe A – pouvaient influencer le risque d’infection par le SARS-CoV-2.

L’équipe de chercheurs a étudié la protéine du domaine RBD, la portion du virus qui se lie aux cellules de l’hôte. Ils ont testé les antigènes d’un groupe sanguin synthétique sur les cellules respiratoires et les globules rouges trouvés dans les différents groupes sanguins A, B et O et ont analysé comment le domaine RBD du SARS-CoV-2 interagissait avec chaque type de groupe sanguin.

Ils ont trouvé que ce domaine RBD avait une forte affinité de liaison aux cellules sanguines du groupe sanguin A (mais pas aux autres groupes sanguins) des cellules épithéliales pulmonaires, mais pas des hématies (voir schéma ci-dessous[2]). Les résultats ont été publiés dans Blood Advances [2].

 

Comme le Dr Szymanski, le Dr Stowell a expliqué à Reuters Health que « savoir si le type de groupe sanguin influence réellement le risque d’infection au SARS-CoV-2 reste à établir ».

« Il n’y a pas de signes que les patients devraient être pris en charge différemment selon leur type de groupe sanguin » a-t-il considéré. « Alors que notre compréhension de l’influence possible des antigènes liés au groupe sanguin augmente, il sera peut-être possible à l’avenir de tenir compte de cette information pour développer des stratégies de réduction du risque d’infection. Néanmoins, de nombreuses études doivent être encore menées avant qu’il soit clair de savoir quelle stratégie pourrait être éventuellement possible ».

 

L’article a été publié initialement sur Medscape.com sous le titre Blood Type A Tied to SARS-CoV-2 Risks . Traduit par Stéphanie Lavaud.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....