Quiz express : 5 questions sur les benzodiazépines

Mary L Windle

Auteurs et déclarations

3 mars 2021

Comme pour tout surdosage toxique ou médicamenteux, évaluer la liberté des voies respiratoires, la respiration et la circulation du patient constitue la première étape avant la mise en place la plus rapide possible d’un traitement.  Dans le cas des benzodiazépines, le traitement passe par des soins de support (hydratation, protection des voies aériennes) et une surveillance rapprochée.

La naloxone peut être administrée à très faible dose si le diagnostic n'est pas évident après un premier examen ou si l'on soupçonne une co-ingestion d'opioïdes (par exemple si le patient souffre de dépression respiratoire grave). Des études ont montré que la naloxone améliore l’état clinique, en particulier neurologique (ataxie), et les troubles de la conscience chez les patients présentant une toxicité aux benzodiazépines.

Le charbon actif à dose unique n'est plus systématiquement recommandé du fait des risques liés à son utilisation (toxicité pulmonaire en cas de fausse-route). Le lavage gastrique non plus, ni l’aspiration du contenu de l’estomac. L’hémodialyse ne fait pas partie des options thérapeutiques possibles. Les surdosages en benzodiazépines sont rarement mortels.

Le flumazénil (Anexate®) est un antidote spécifique des benzodiazépines, mais son utilisation en cas de surdosage aigu est controversée : ses risques l'emportent généralement sur son bénéfice éventuel. En effet, chez les utilisateurs de benzodiazépines à long terme, le flumazénil peut précipiter le sevrage et induire une crise convulsive. En outre, lorsque les benzodiazépines sont habituellement prescrites pour traiter un problème médical (épilepsie, par exemple) le sevrage brutal induit par le flumazénil peut entraîner une exacerbation de la pathologie sous-jacente.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....