Quiz express : 5 questions sur les benzodiazépines

Mary L Windle

Auteurs et déclarations

3 mars 2021

Les benzodiazépines sont souvent co-prescrites avec des antidépresseurs. Elles sont en effet particulièrement utiles dans la gestion des troubles aigus d'anxiété situationnelle et dans les troubles d'adaptation. Dans ces indications, la durée du traitement est estimée à 6 semaines, voire moins, car la finalité thérapeutique est le contrôle rapide des crises de panique. L'utilisation des benzodiazépines ne s'est pas, en revanche, avérée efficace dans le traitement de l’anxiété des patients souffrant de stress post-traumatique ou de troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Lorsqu’une utilisation à long terme des benzodiazépines semble nécessaire, il est souvent utile de demander un deuxième avis en raison du risque d’accoutumance, de sevrage ou d’anxiété liée au traitement. La balance bénéfice/risque doit prendre en compte la possible dépendance aux benzodiazépines chez les patients souffrant de troubles anxieux. Des antécédents de dépendance à l’alcool ou aux drogues doivent être recherchés car ils contre-indiquent la prescription de benzodiazépines.

Une fois la prescription établie, il convient de surveiller de près toute auto-majoration des doses en prêtant particulièrement attention aux dates de renouvellement des ordonnances et en recherchant les éventuelles prescriptions par d’autres praticiens.

Les benzodiazépines agissent rapidement mais entraînent aussi rapidement une dépendance physiologique et psychologique. Elles peuvent être utilisées comme co-prescription avec certains antidépresseurs, par exemple en attendant que les ISRS soient titrés à une dose efficace. Le dosage des benzodiazépines peut ensuite être réduit progressivement sur une période de 4 à 12 semaines alors que l'IRSS est poursuivi. Cette approche peut améliorer la tolérance à court terme, bien qu'elle puisse augmenter le risque de sédation et nécessite des précautions pour la conduite de véhicules à moteur (dans les suites immédiates de la prise du traitement ou à distance si le patient se sent fatigué).

La prescription à long terme de benzodiazépines pour les troubles anxieux chroniques doit être, tant que possible, évitée.

L'alprazolam a été largement prescrit dans les troubles paniques, mais il est actuellement déconseillé en raison de son potentiel risque élevé de dépendance. Le clonazépam est devenu le substitut de choix en raison d’une demi-vie plus longue et d’un sevrage plus aisé car moins symptomatique.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....