Cas clinique : trouble du comportement chez un patient de chirurgie

Dr Guillaume Davido

Auteurs et déclarations

5 mars 2021

Le tableau clinique correspond parfaitement à un épisode dépressif caractérisé (EDC) d’intensité sévère. La sévérité est explicable par la clinique d’allure mélancoliforme (ralentissement psychomoteur majeur associé à une bradyphémie, c’est-à-dire que le patient est à peine audible) depuis plus de 2 semaines. Sont associées ici irritabilité, insomnie et perte d’énergie, voire anhédonie (perte du plaisir) et hyposexualité.

De plus, on note des comorbidités addictives couramment associées, telles que l’alcool et le tabac (l’usage chronique d’alcool pouvant engendrer une nécrose de la tête fémorale), et une hypothyroïdie (bien qu’elle peut à elle seule expliquer une symptomatologie d’allure dépressive). Pour rappel, voir les critères DSM-V de l’EDC.

Le trouble bipolaire n’est pas à écarter car l’épisode dépressif en fait partie, même si nous n’avons aucun élément en faveur d’une éventuelle symptomatologie (hypo)maniaque à ce stade.

Aucun élément en faveur des autres troubles ne nous permet de les évoquer.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....