Cas clinique : trouble du comportement chez un patient de chirurgie

Dr Guillaume Davido

Auteurs et déclarations

5 mars 2021

Présentation

Psychiatre de liaison, vous êtes appelé en service de chirurgie orthopédique pour évaluer un patient de 55 ans ayant exprimé des « idées noires » à l’infirmière. Le patient est hospitalisé depuis 24h pour une nécrose de la tête fémorale. L’interne du service vous informe des antécédents :

  • BPCO traitée par bronchodilatateur

  • hypertension artérielle traitée par inhibiteur de l’enzyme de conversion

  • constipation opiniâtre traitée par laxatifs au long cours

  • tabagisme actif

  • notion de consommation d’alcool « mondaine » ayant nécessité quelques passages aux urgences suite à des contrôles routiers de routine quand il était plus jeune

Le bilan biologique préopératoire retrouve une hypercholestérolémie, une hypertriglycéridémie et une TSHus au-dessus de la normale. Le reste du bilan est sans anomalie particulière.

Lors de l’entretien, vous retrouvez un patient prostré dans son lit, avec un faciès amimique, assez ralenti et dont le discours reste peu audible et monocorde. L’entretien reste difficile, vous sentez le patient tendu, et son épouse vous informe que depuis au moins un mois son mari ne participe plus aux tâches quotidiennes, ne dort plus et se plaint tous les jours de tout et de rien, au point de mettre à mal leur couple.

Le patient n’a actuellement aucun traitement psychotrope et n’en aurait jamais reçu.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....