Quiz express : prise en charge du risque cardiovasculaire chez la femme

Dr Yasmine S. Ali

Auteurs et déclarations

17 février 2021

Les recommandations actualisées de l'ESC et de l'EAS pour la prise en charge de la dyslipidémie ont défini de nouveaux objectifs plus agressifs en terme de LDL-C. En outre, la stratification du risque CV a été révisée, en particulier pour les patientes à risque élevé à très élevé. De nouvelles recommandations thérapeutiques ont été proposées. Parmi celles-ci, on peut citer les suivantes :

  • Pour les patients à haut risque (risque de décès CV sur 10 ans de 5 % à < 10 %) : il faut viser une réduction du LDL-c d'au moins 50 % par rapport au niveau de référence et un objectif de LDL-C < 1,8 mmol/L (< 70 mg/dL).

  • Pour les patients à très haut risque qui subissent un 2e événement vasculaire dans les 2 ans (pas nécessairement du même type que le premier) en dépit d’un traitement par statines à tolérance maximale, un objectif de taux de LDL-C < 1,0 mmol/L (< 40 mg/dL) peut être envisagé.

  • Pour les personnes à risque modéré (risque de décès par MCV de 1 % à < 5 % sur 10 ans), un objectif de taux de LDL-C < 2,6 mmol/L (< 100 mg/dL) est raisonnable.

  • Pour les individus à faible risque (risque de décès par MCV sur 10 ans < 1 %), un objectif de taux de LDL-C < 3,0 mmol/L (< 116 mg/dL) est suffisant.

D'autres recommandations incluent la prise en compte de l'imagerie cardiovasculaire pour l'évaluation du risque de MCV athérosclérotique : évaluation des plaques d’athérome carotidien et/ou fémoral grâce à un écho-Doppler chez les personnes à risque faible ou modéré. De même, l'évaluation du score calcique des artères par tomodensitométrie peut être proposée dans l'évaluation du risque CV chez les personnes asymptomatiques, à risque faible ou à risque modéré.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....