Quiz express : prise en charge du risque cardiovasculaire chez la femme

Dr Yasmine S. Ali

Auteurs et déclarations

17 février 2021

Les femmes en âge de procréer présentent une prévalence accrue de MCV. Les facteurs de risque spécifiques des complications de la grossesse comprennent les hémorragies du troisième trimestre, la pré-éclampsie et la naissance d'un enfant de petit poids pour l'âge gestationnel. Selon les recommandations de l'American Heart Association (AHA) pour la prévention des MCV chez les femmes, l'évaluation des risques à tous les stades de la vie doit inclure un historique détaillé des complications de la grossesse. Les femmes qui présentent des complications de grossesse doivent être adressées à un cardiologue ou à un médecin généraliste pendant le post-partum.

Même en l'absence de maladie antérieure connue, jusqu'à 4% des grossesses peuvent déclencher une maladie coronarienne ; de plus en plus de syndromes coronariens aigus sont décrits en cours de grossesse. Ce phénomène est lié en partie à l’activation thrombotique au moment de la grossesse qui est l’origine de la maladie veineuse thromboembolique, mais aussi de syndromes coronariens aigus. Un syndrome très particulier a été bien décrit par une équipe de Clermont-Ferrand : des dissections coronariennes pendant la grossesse qui sont à l’origine d’infarctus du myocarde.

Avec le recul de l’âge des grossesses, voire les grossesses tardives, l’incidence des IDM chez les femmes enceintes fumeuses augmente.

Par ailleurs, toutes les situations d’éclampsie et de pré-éclampsie seraient associées, dans les 20 ans qui suivent, à un risque cardiovasculaire majoré. C’est une notion relativement nouvelle et qui est de plus en plus prise en compte pour évaluer spécifiquement les facteurs de risque de la femme.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....