Quiz express : prise en charge du risque cardiovasculaire chez la femme

Dr Yasmine S. Ali

Auteurs et déclarations

17 février 2021

Figure 1 . Illustration d’une patiente porteuse d’un stent 

Les facteurs de risque cardiovasculaire des femmes leur sont propres. Ainsi, une histoire familiale de pathologie coronarienne serait un facteur de risque de MCV plus déterminant chez les femmes que chez les hommes. De même, il semble que le stress psychologique et la dépression affectent plus le système cardiovasculaire des femmes que celui des hommes. 

Il est vraisemblable ― en se fondant sur l’analyse d’études menées dans ce domaine ― que le risque de MCV soit majoré chez les femmes diabétiques en comparaison des hommes. Une étude portant sur le contrôle des facteurs de risque dans les deux sexes conclut que les femmes atteignent moins souvent que les hommes les objectifs en terme de glycémie, de tension artérielle, de cholestérolémie et de sevrage tabagique.

En outre, la survenue d’une hypertension pendant la grossesse majore le risque d’hypertension secondaire, facteur de risque de MCV notable. Le diabète gestationnel majore lui aussi le risque cardiovasculaire à long terme, puisque l’incidence du diabète à distance de la grossesse est majoré chez ces femmes.

Parmi les particularités des MCV de la femme, on note également :

  • une survenue des évènements retardée de 10 ans en moyenne

  • des signes d’appel moins marqués en cas de douleur coronarienne

  • des lésions anatomiques moins étendues

  • une survenue plus fréquente de syndromes coronariens ST- que ST+ avec une gravité plus importante du fait du retard au diagnostic

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....