La grossesse après un cancer du sein n'augmente pas le risque de récidive

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

5 janvier 2021

Virtuel, Etats-Unis – Selon une nouvelle méta-analyse présentée au San Antonio Breast Cancer Symposium (SABCS 2020), le désir d’enfanter est confronté à diverses difficultés chez les survivantes d’un cancer du sein. Toutefois, la grossesse n'augmente pas le risque de récidive du cancer.

Le Dr Matteo Lambertini (Université de Gênes, Italie) et ses collègues ont réalisé une méta-analyse portant sur un total de 114.573 patientes atteintes d'un cancer du sein et 8.093.401 femmes dans la population générale. 

Les résultats ont montré que les survivantes du cancer du sein avaient beaucoup moins de chances de tomber enceintes (RR : 0,40 ; p < 0,001) par rapport aux contrôles. Toutefois, « la majorité des études incluses dans notre méta-analyse n'ont pas permis de déterminer le nombre de femmes qui ont tenté de tomber enceintes », a souligné Lambertini. Dans les quelques études qui ont fourni cette information, plus de la moitié des femmes qui ont essayé de concevoir un enfant sont tombées enceintes, et pour la plupart d'entre elles, sans avoir recours aux technologies de procréation assistée. 

Parmi les survivantes du cancer du sein, il n'y avait pas d'augmentation du risque d'avortement spontané ou de complications telles que la prééclampsie, et leurs enfants n'étaient pas significativement plus susceptibles d'avoir des anomalies congénitales.

Toutefois, le groupe des survivantes du cancer du sein avait un risque plus élevé de naissance par césarienne (OR : 1,14 ; p = 0,007) ou prématurée (OR : 1,45 ; p = 0,006), et d'avoir un bébé de faible poids à la naissance (OR : 1,50 ; p < 0,001) ou de petite taille pour l'âge gestationnel (OR : 1,16 ; p = 0,039).

L'analyse stratifiée a montré que le risque accru d'avoir un enfant de faible poids à la naissance n'était significatif que pour les femmes qui avaient subi une chimiothérapie, et le risque plus élevé d'avoir un enfant de petite taille pour l'âge gestationnel n'était significatif que pour les femmes qui avaient reçu une chimiothérapie ou qui avaient eu une grossesse tardive (plus de 2 ans à 5 ans après le diagnostic de cancer).

Parmi les survivantes du cancer du sein, celles qui sont devenues enceintes avaient en fait un risque plus faible d'événements liés à la survie sans progression (HR : 0,73 ; p = 0,016) et de décès (HR : 0,56 ; p < 0,001). La grossesse n'a pas eu d'effet significatif sur la survie sans progression chez les femmes atteintes d'une maladie à récepteurs hormonaux positifs et a semblé protectrice chez les femmes atteintes d'une maladie à récepteurs hormonaux négatifs (HR : 0,72). La grossesse semblait également sûre en termes de survie globale, indépendamment du statut BRCA, du statut nodal, d'un traitement par chimiothérapie, de l'issue de la grossesse (menée à terme vs avortement) et de l'intervalle entre les grossesses.

« Ces résultats fournissent un argument supplémentaire concernant la sécurité de la grossesse après un diagnostic de cancer du sein », a expliqué le Dr Halle Moore, de la clinique de Cleveland dans l'Ohio, qui n'a pas participé à cette étude. Les résultats de l'étude mettent en évidence la nécessité d'aborder systématiquement les souhaits de grossesse future et les options de préservation de la fertilité avec les patientes au moment du diagnostic initial, a-t-elle déclaré. « Il est important d'évaluer l'intérêt pour une grossesse future le plus tôt possible lorsqu'une jeune femme est diagnostiquée avec un cancer du sein, car les options de préservation de la fertilité ont le plus de chances de réussir lorsqu'on y a recours avant une chimiothérapie ou un traitement hormonal pour traiter le cancer du sein ».

 

Cet article a éré initialement publié sur Medscape.com et Mediquality.net. Pregnancy After Breast Cancer Is Rockier But Doesn't Increase Recurrence Risk.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....