Vaccin HPV: recommandé pour tous les garçons âgés de 11 à 14 ans à compter du 1er janvier

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

11 décembre 2020

France — C’est probablement la principale nouveauté du calendrier vaccinal 2020 : la vaccination contre les infections à papillomavirus humains est dorénavant recommandée chez les garçons de 11 à 14 ans révolus [1]. Cette recommandation prend effet au 1er janvier 2021.

Conformément aux préconisations de Haute Autorité de Santé en 2019, la vaccination HPV en préventions de différents cancers est non plus recommandée aux seules jeunes filles mais aussi à tous les garçons âgés de 11 à 14 ans révolus [2]. « Le vaccin est d'autant plus efficace que les jeunes filles et les jeunes garçons n'ont pas encore été exposés au risque d'infection par le HPV » indique le calendrier vaccinal. « L’une des doses de la vaccination peut être co-administrée notamment avec le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche-poliomyélite prévu entre 11 et 13 ans ou avec un vaccin contre l’hépatite B, ainsi qu’avec le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe C dans le cadre du rattrapage vaccinal » ajoute-t-elle.

Précision d’importance : si trois vaccins sont disponibles, le Haut Conseil de la santé publique recommande que toute nouvelle vaccination soit initiée avec le vaccin nonavalent Gardasil 9®. Les vaccins n’étant pas interchangeables, toute vaccination initiée avec le Cervarix® ou le Gardasil® doit être menée à son terme avec le même vaccin aussi longtemps qu’il sera disponible.

Déroulement de la vaccination HPV par le vaccin nonavalent (Gardasil 9®)

Vaccination initiée chez les filles et chez les garçons :

  • Entre 11 et 14 ans révolus : deux doses espacées de 6 à 13 mois

  • Entre 15 ans et 19 ans révolus : 3 doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.

  • Pour les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes jusqu’à 26 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.

Le vaccin contre l'infection à papillomavirus humain (HPV) fait partie des vaccins pris en charge par l'Assurance Maladie[3]. Il est, selon deux arrêtés publiés au Journal officiel du 4 décembre 2020 désormais remboursable à 65 % sur prescription médicale et agréé aux collectivités pour la vaccination contre les papillomavirus chez les garçons dès l'âge de 11 ans. Les organismes complémentaires interviennent habituellement pour compléter le remboursement. La vaccination peut être gratuite dans certains centres de vaccination.

La vaccination HPV peut être réalisée [3] :

  • par un médecin ou une sage-femme,

  • par un infirmier sur prescription d'un médecin ou d'une sage-femme,

  • dans un centre gratuit d'information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd), un centre de planification familiale et certains centres de vaccination publics.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....