L’OMS déconseille l’utilisation du remdesivir

Aude Lecrubier 

Auteurs et déclarations

20 novembre 2020

France — L’OMS déconseille l'utilisation du remdesivir chez les patients hospitalisés, quelle que soit la gravité de la maladie, « car il n'y a actuellement aucune preuve que le remdesivir améliore la survie ou d’autres paramètres chez ces patients », a indiqué l’agence dans un communiqué [1] également publié dans le BMJ[2].

Cette recommandation conditionnelle a été émise par un groupe international de 28 experts, 4 patients partenaires et un spécialiste de l’éthique.

L’analyse des données concernant le remdesivir a commencé le 15 octobre, lorsque les résultats intermédiaires de l'essai SOLIDARITY de l'OMS ont été publiés. Le groupe a colligé les résultats de cet essai, ainsi que de 3 autres essais contrôlés randomisés. Au total, ce sont les données de plus de 7 000 patients dans les 4 essais qui ont été prises en compte.

Les données suggèrent qu’il n’y a aucun effet important sur la mortalité, les besoins en ventilation mécanique et le nombre de jours avant amélioration clinique, indique l’OMS.

En outre, la molécule a une toxicité potentielle importante, son coût est relativement élevé et la logistique associée à son utilisation n’est pas des plus simples (mode d’administration IV).

Pour l’ensemble de ces raisons, le groupe d’experts ne recommande pas l’utilisation du remdesivir mais appelle à ce que des recherches supplémentaires soient menées pour évaluer le médicament dans des sous-groupes spécifiques de patients.

Pour rappel, le remdesivir est devenu le 3 juillet le premier médicament contre le Covid à recevoir une autorisation de mise sur le marché européen conditionnelle.

Cependant, en France, la Haute autorité de Santé (HAS) a jugé que son service médical rendu était « faible ».
 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....