Hypercholestérolémie familiale: l’anti-PCSK9 évolocumab efficace et bien toléré chez l’enfant

Virtuel — L’anticorps anti-PCSK9 évolocumab (Repatha, Repatha Repatha Amgen) est bien toléré et baisse efficacement le cholesterol LDL de 38% comparé au placebo dans un essai contrôlé et randomisé chez des patients pédiatriques avec une hypercholestérolémie hétérozygote familiale (HF) prenant déjà des statines avec ou sans ézétimibe. L’essai HAUSER-RCT a été présenté lors du congrès de l’ESC 2020 et publié simultanément dans le New England Journal of Medicine [1] .

La plus vaste étude d’un anti-PCSK9 dans l’HF pédiatrique 

« HAUSER-RTC est la plus vaste étude et la première randomisée contrôlée contre placebo d’un anti-PCSK9 dans l’HF pédiatrique », a expliqué le Dr Daniel Gaudet (Université de Montréal, Québec, Canada), dernier auteur de l’étude à theheart.org | Medscape Cardiology.

 
HAUSER-RTC est la plus vaste étude et la première randomisée contrôlée contre placebo d’un anti-PCSK9 dans l’HF pédiatrique. Dr Daniel Gaudet
 

« L’étude a montré la bonne sécurité et l’efficacité du médicament dans la population, avec une réduction de 44% du LDL cholestérol comparé au 6% dans le groupe placebo. »

L’essai a aussi montré que l’évolocumab a été bien toléré dans ce groupe, avec un taux d’effets indésirables similaires dans le groupe intervention et placebo.

« Certains se sont interrogés sur l’acceptation de ce médicament en injection mensuelle dans la population pédiatrique, mais cela n’a pas été un problème dans l’étude » a dit le Dr Gaudet. « L’idée d’une injection mensuelle a été bien reçue, et aucun patient n’est sorti de l’étude pour cette raison ».

154 patients âgés de 10 à 17 ans

« Avec des patients recrutés dans 23 pays sur 5 continents, l’étude donne une image précise de l’efficacité et de la sécurité de l’évolocumab chez les patients pédiatriques souffrant d’HF dans la monde entier » a commenté l’investigateur.  

L’étude de 24 semaines, en double aveugle, randomisée et contrôlée contre placebo, a inclus 154 patients âgés de 10 à 17 ans avec une HF hétérozygote sous statines avec ou sans ézétimibe, et qui avait un cholestérol LDL supérieur ou égal à 130 mg/dL et des triglycérides à 400 mg/dL ou moins.

Ils ont été assignés de façon aléatoire suivant un ratio 2:1 à recevoir mensuellement une injection sous-cutanée d’évolocumab (420 mg) ou de placebo.

Les résultats ont montré à la semaine 24, un pourcentage de baisse du cholestérol LDL (par rapport à sa valeur à l’inclusion) de 44,5% dans le groupe évolocumab et de 6,2% dans le groupe placebo, soit une différence de 38,3 % (P < 0,001).

La différence absolue du taux de cholestérol a été de −77,5 mg/dL dans le groupe evolocumab et de −9,0 mg/dL dans le groupe placebo, soit un écart de −68,6 mg/dL (P < 0,001).

Les résultats de toutes les variables lipidiques étaient significativement améliorés avec l’évolocumab par rapport au placebo.

L’incidence des effets indésirables survenus pendant la durée du traitement a été la même dans les deux groupes.

Le défi reste d’améliorer le diagnostic

Le Dr Gaudet a fait remarquer que l’HF est la plus fréquente des anomalies génétiques dans le monde, concernant 1 personne sur 250. « L’HF se prend en charge facilement, c’est pourquoi il est important d’identifier ces patients, mais elle est très sous-diagnostiquée, avec seulement 15 à 20 % des patients chez qui cette pathologie est identifiée ».

« La grande majorité des patients pédiatriques atteints d’HF peuvent atteindre les valeurs cibles de LDL avec les statines et l’ézétimibe, mais 5 à 10% nécessitent un traitement supplémentaire. Nous avons montré que l’évolocumab est sûr et efficace et peut combler ce manque » a commenté le Dr Gaudet.

« Nous pouvons désormais dire que nous pouvons couvrir toutes les situations en traitant la HF quel que soit son degré de sévérité » a commenté le Dr Gaudet.

 
Nous pouvons désormais dire que nous pouvons couvrir toutes les situations en traitant la HF quel que soit son degré de sévérité. Dr Daniel Gaudet
 

Néanmois, le défi reste d’améliorer le diagnostic. « Si une personne dans la famille est concernée par l’HF, alors il est essentiel que l’ensemble de la famille soit testé. Notre boîte à outils pour soigner cette pathologie est désormais suffisamment efficace, donc il n’y a plus de raison de ne pas diagnostiquer cette pathologie » a-t-il insisté.

L'étude HAUSER-RCT a été financée par Amgen. Le Dr Gaudet a déclaré avoir reçu de l’argent d’Amgen pour des bourses et une rémunération personnelle.

L’article a été publié initialement sur Medscape.com sous le titre Evolocumab Safe and Effective in Pediatric FH. Traduit par Stéphanie Lavaud.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....