Dix mesures pour sécuriser les soins en réanimation en cas de 2e vague

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

13 août 2020

France – Les collèges nationaux professionnels (CNP) de médecine intensive et d'anesthésie-réanimation médecine péri-opératoire ont adressé dix propositions à la Direction générale de l'organisation des soins (DGOS) pour anticiper une deuxième vague de Covid-19. Les voici.

  1. La première proposition est l’ouverture de tous les lits de réanimation actuellement fermés faute de personnel soignant (estimation environ 550/600 lits). « Cette réouverture permettra d’augmenter de façon pérenne et simple le capacitaire de lits de réanimation à 5600 lits, proche des 6200 lits existant en 2009 » explique le CNP.

  2. Renforcement du pool des IDE (infirmier.e diplomé.e d’état) en réanimation en portant le ratio soignant de 1 IDE/2,5 lits de réanimation à 1 IDE/2 lits de réanimation avec une montée en charge dès le mois de septembre. Précision du CNP : « ce renforcement nécessite le recrutement de 3000 à 3500 IDE qui bénéficieront d’une formation selon le référentiel des compétences des IDE de réanimation (SRLF/SFAR). Renforcement des personnels IDE en surveillance continue (1IDE/ 4 lits).

  3. Ils proposent aussi le recensement dans chaque établissement de santé des personnels IDE compétents en réanimation, associé à des propositions de formations complémentaires (DPC) pour les personnels travaillant hors réanimation. Cette base régionale regroupant les IDE des établissements de santé publics et privés ayant une compétence en réanimation de manière pourrait constituer l’ « amorce d’une réserve sanitaire territoriale et nationale ».

  4. Le quatrième point stipule que chaque établissement de santé autorisé pour l’activité de réanimation se dote d’un plan Situation Sanitaire Exceptionnelle (SSE COVID-19) décrivant les conditions d’augmentation du capacitaire de réanimation.

  5. Le Plan SSE COVID-19 définit également les conditions de la gouvernance et du pilotage des secteurs de réanimation, classiques et unités éphémères, en cas de poussée épidémique.

  6. Le plan SSE-COVID prévoirait la création de nouveaux lits de réanimation subordonnée à une approche de type ressource humaine approfondie.

  7. Les établissements de santé disposant de secteurs d’USC (Unité de Surveillance Continue) non adossés à un secteur de réanimation pourraient obtenir une autorisation temporaire de réanimation dans certaines conditions. Ils peuvent contribuer au deuxième niveau d’unités éphémères de réanimation, mais ont pour vocation première d’assurer l’aval de prise en charge post-réanimation dans le cadre du réseau territorial.

  8. Le huitième point prévoit de s’assurer de la disponibilité effective en respirateurs de réanimation et en appareils biomédicaux en nombre suffisant pour couvrir l’ensemble des lits de réanimation et d’USC adossés. « Au-delà, il faut que les unités éphémères de réanimation puissent disposer à leur ouverture d’un équipement identique à celui des réanimations autorisées (au niveau local et/ou territorial) en dehors des ECMO et des appareils d’assistance rénale » est-il précisé.

  9. Il s’agit de définir, à l’échelon régional et/ou infra régional, l’organisation d’un réseau de soins critiques des établissements de santé publics et privés, adultes et pédiatriques, et disposer d’un plan précisant pour chaque établissement les modalités d’une montée en charge graduée et la typologie de patients admis. L’existence d’unités mixtes COVID +/COVID- n’est pas exclu si la pression épidémique se fait forte. Les CNP proposent également de constituer, avec les Samu et les agences régionales de santé, des cellules territoriales de gestion et de coordination du réseau. Placées sous l'égide de professionnels de la réanimation, elles permettraient d'envisager des transferts de patients.

  10. Enfin, le document invite à définir les unités d’aval des secteurs de réanimation afin de faciliter le flux des patients « en distinguant des secteurs d’USC non adossés à une réanimation, de médecine, de sevrage respiratoire ».

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....