Cas clinique : alcoolisation aiguë chez un patient confiné

Dr Dominique Savary

Auteurs et déclarations

10 juin 2020

L’ensemble de ces symptômes sont effectivement expliqués par l’intoxication au méthanol du patient.

L'intoxication au méthanol évolue de manière spontanée en plusieurs phases : une ivresse initiale, souvent peu importante ; une phase de latence de plusieurs heures ; puis une symptomatologie principalement visuelle accompagnée d'une acidose métabolique. Ici, cette acidose est compensée grâce à l’hyperventilation : pH normal, hypocapnie. Le principal responsable de la toxicité du méthanol est l'acide formique. Sa toxicité́ est surtout neurologique et touche en particulier les voies visuelles ; cependant, elle peut aussi être systémique avec possibilité́ d'hémolyse, de rhabdomyolyse et de retentissements parenchymateux, par exemple sur les reins, le pancréas...

Pour notre patient, l’élévation des enzymes pancréatiques a été secondaire et la douleur épigastrique et a été considérée d’origine pancréatique après avoir éliminé les autres diagnostics différentiels.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....