Cas clinique : homme en détresse respiratoire avec fièvre et toux sèche

Dr Dominique Savary

Auteurs et déclarations

9 mars 2020

L’acidose et l’hypoxie suggère qu’une simple oxygénation au MHC sera insuffisante.

La ventilation non invasive (VNI) a démontré son efficacité dans la prise en charge en urgence de certaines causes d'insuffisance respiratoire aiguë (IRA). Aujourd'hui, il existe suffisamment de données pour recommander l'utilisation précoce :

  1. d'une ventilation spontanée avec pression expiratoire positive (VS-PEP ou CPAP) au cours de l'oedème aigu du poumon cardiogénique, et

  2. d'une aide inspiratoire (AI) associée à une pression expiratoire positive (AI + PEP) en cas de décompensation aiguë d'une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

L’OHD est une alternative aux moyens d’oxygénation classiques dans les hypoxies sévères et trouve sa place aux urgences dans les insuffisances respiratoires aiguës non hypercapniques comme dans notre cas clinique. Il est probablement un peu précoce pour mettre en route une ventilation invasive chez ce patient.

Le patient est hospitalisé en réanimation où son état s’aggrave rapidement. Il est intubé. Malgré une ventilation protectrice /SDRA : 6ml/kg/IBW, des séances de décubitus ventral, la mise en route de catécholamines, le patient décède le lendemain.

Sa fille, prévenue de l’issu de la maladie, nous apprend que son père était venu lui rendre visite à Riyad, il y a dix jours. Il allait très bien pendant son séjour. Il a même fait une excursion avec des amis en dromadaire dans le désert. Sa fille nous apprend que son époux présente les mêmes symptômes (fièvre + toux) depuis 2 jours.

Vous suspectez un MERS-CoV, coronavirus découvert en 2012 qui est responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient ou Middle East Respiratory Syndrome (MERS).

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....