Quiz express : les pneumopathies bactériennes

Dr Michael Stuart Bronze, Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

10 février 2020

Les signes cliniques à l’examen dépendent du type de micro-organismes en cause, de la sévérité de l’infection, des comorbidités du patient et de l’existence de complications. Parmi les signes d’infections bactériennes, on retrouve :

  • hyperthermie (fièvre, typiquement >38 °C) ou hypothermie (<35 °C)

  • tachypnée (>18 respirations/minutes)

  • utilisation des muscles respiratoires accessoires

  • tachycardie (> 100 battements /min.) ou bradycardie (< 60 battements /min.)

  • cyanose centrale

  • altération de l’état neurologique

D’autres signes cliniques peuvent être associés :

  • modification du murmure vésiculaire : râles, crépitants, ronchis, sibilants

  • diminution des bruits respiratoires

  • dysphonie

  • pectoriloquie : perception altérée de la voix chuchotée

  • matité à la percussion

  • déviation trachéale

  • polyadénopathies

  • frottement pleural

Les expectorations purulentes sont caractéristiques des pathogènes bactériens à l’origine des pneumopathies aiguës communautaires non atypiques. Parmi les agents bactériens atypiques, seule Legionella pneumoniae peut être à l’origine d’expectorations purulentes.

À la radiographie, une condensation pulmonaire peut être retrouvée avec certains pathogènes tels que Legionella pneumoniae, Coxiella burnetti (à l’origine de la fièvre Q) ou Chlamydia psittaci (à l’origine de la psittacose). En revanche, M pneumoniae ou C pneumoniae n’induisent que rarement des condensations pulmonaires.

Bien qu’il n'existe pas de correspondance absolue, le caractère de certaines expectorations peut orienter vers un agent causal :

  • S pneumoniae est classiquement à l’origine d’une toux productive associée à des expectorations de couleur rouille.

  • Pseudomonas, Haemophilus et certains pneumocoques peuvent induire des expectorations verdâtres.

  • Les pneumonies liées à Klebsiella peuvent être à l’origine d’expectorations avec un aspect « gelée de groseille ».

  • Les expectorations des infections anaérobies sont généralement très odorantes et leur goût est qualifié de désagréable.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....