POINT DE VUE

« Relevez le défi, osez boire moins aujourd’hui », Dr Pascal Melin

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

21 janvier 2020

France —Dans la cadre du Congrès “Paris Hepatology Conférence” qui s’est tenu au Palais des Congrès de Paris les 13 et 14 janvier dernier, le Dr Pascal Melin, hépatologue à l'hôpital CH Saint-Dizier, président de SOS Hépatites fédération en France, rappelle que l’alcool est un fléau et invite à s’interroger sur sa consommation et à relever le défi du Janvier Sobre (projet qu’il soutient avec Laurence Cottet) si le celui du Janvier Sec (DryJanuary) semble trop difficile à atteindre. [1].

« On est maintenant sur la fin de l’élimination de l’hépatite C, on parle de nouvelles maladies, mais le mot commun qui est prononcé par tout le monde, et qui est vraiment un fléau, c’est l’alcool, que ce soit à l’échelon national et international.

La deuxième cause de cancer induit sur la planète, après le tabac, c’est l’alcool – qui fait des dégâts monstrueux chez tout le monde – et est responsable des cirrhoses, des cancers du foie.

Tout le monde connait cela parfaitement. Pourtant, on s’aperçoit que c’est une maladie méconnue. Cette cirrhose dont on a beaucoup de mal à parler en France – qui n’est pas que (d’origine) alcoolique mais qui l’est le plus souvent – est sous-diagnostiquée. On pense qu’il y aurait peut-être même 1 million de personnes souffrant de cirrhose en France – cirrhose qui est là, en moyenne 10 ans, avant de donner des complications.

Les malades les plus graves, qui présentent une insuffisance hépatique, sont alors diagnostiqués, arrivent dans les hôpitaux, présentent des complications, des hémorragies, des cancers du foie, mais cette maladie est là bien avant.

C’est tout l’enjeu de « SOS hépatites et maladies du foie » de dire : « Faites dépister votre foie. Regardez où vous en êtes de votre état de santé hépatique et posez-vous des questions sur votre consommation d’alcool. »

En effet, l’alcool, que ce soit chez les jeunes et chez les moins jeunes, est le principal facteur toxique pour le foie.

On a eu les fêtes de fin d’année, avec ses excès, la culture française fait qu’on est des consommateurs d’alcool loin devant nos collègues européens. Pourtant, au mois de janvier, les Anglais nous ont proposé de nous poser des questions sur notre consommation d’alcool en mettant en place le « Dry January ».

L’exportation en France semble compliquée, la culture de l’arrêt de l’alcool pendant tout un mois semble compliquée. Pourtant, il est fondamental que tous les Français se posent la question : « Moi, où j’en suis avec l’alcool ?, Est-ce que je suis en difficulté ? Est-ce que je peux m’en passer ? ».

Et l’on ne peut que rappeler les conseils de Santé Publique France qui sont 2 verres par jour et pas tous les jours. C’est ce qui a fait naître un autre programme , un autre défi, entre Janvier sec et Janvier sobre, est-ce que l’on peut se poser la question de réduire sa consommation, et au moindre doute, si l’on pense que l’on a une consommation d’alcool excessive, que ce n’est pas si simple – moi je parlais avec un ami qui me disait : moi, je veux bien faire janvier sobre, mais après le 6 parce qu’avant il y a mon anniversaire et la galette des rois – on a toujours une bonne raison de retarder cette expérience. Cela veut peut-être dire qu’il est temps d’en parler avec son entourage « Est-ce que tu crois que j’ai un problème avec l’alcool, Est-ce que tu crois que je pourrais boire moins, Comment je pourrais faire ? Et puis aussi, aller en parler avec votre médecin parce que le médecin, lui aussi, est pris dans la tourmente franco-française, et n’a peut-être pas percuté qu’en face de lui, il avait quelqu’un qui était en difficulté. On s’aperçoit quand on réduit sa consommation d’alcool, très vite, on va avoir un meilleur sommeil, on va être beaucoup moins irritable, on va perdre du poids. On ne parle pas du pouvoir calorique de l’alcool et c’est important.

Donc relevez le défi, osez boire moins aujourd’hui. »

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....