Quiz express: DASRI et autres déchets médicaux, comment les éliminer ?

Richard Tennant, Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

11 novembre 2019

 

Figure 1. Déchets médicaux

L’OMS a identifié 8 étapes de la gestion des déchets issus des soins. La réduction des déchets est la première de ces étapes. Elle doit passer par une politique d’achats adaptée, par une gestion des stocks, par la mise en place de référentiels pratiques et de procédures qui minimisent la génération de déchets, ce qui représente la deuxième étape de la gestion des déchets. Ainsi, les couches pour enfants et les protections pour adultes incontinents sont à éliminer par la filière des déchets ménagers et assimilés, sauf si un risque infectieux existe. Cette gestion permet de diminuer la quantité de DASRI à éliminer et donc de réduire le coût.

La troisième étape est celle du tri et de la mise en collecteurs. Les conditionnements constituant une barrière physique contre les déchets blessants et les micro-organismes pathogènes doivent être disponibles sans rupture d'approvisionnement dans l'unité́ productrice de déchets. Ils permettent de garantir la sécurité́ des personnes susceptibles d’être exposées et notamment de prévenir les risques d’exposition au sang de l’ensemble des acteurs de la filière d’élimination des DASRI.

Les emballages des DASRI sont à usage unique. Ils sont munis de fermetures temporaires (en cours d’utilisation) et définitives (avant leur enlèvement pour entreposage). De couleur jaune dominante, un repère horizontal indique la limite de remplissage. Ils comportent également le pictogramme de danger biologique ainsi que l’identification du producteur (nom de l’établissement ou tout codage permettant son identification).

Les conditionnements peuvent être testés par le personnel des services et des unités de soins afin de s'assurer de leur bonne adéquation avec les situations réelles d'utilisation.

Le circuit de collecte interne des déchets d'activités de soins à risques infectieux doit s'intégrer dans les autres circuits hospitaliers. Les déchets conditionnés dans des emballages primaires sont placés dans des conteneurs adaptés à la collecte interne. Il convient de procéder à des regroupements successifs en fonction de l'organisation et des configurations architecturales (entreposage intermédiaire au sein de l'unité́, par entage, par bâtiment, par site...).

Le local d’entreposage intermédiaire permet un entreposage temporaire de déchets préalablement conditionnés pour une ou plusieurs unités de soins, dans des conditions conformes à la règlementation et aux protocoles internes. Dans la mesure du possible, il doit être situé à l'extérieur de l'unité́ de soins, à proximité́ du circuit d'évacuation (monte-charge, ascenseur...).

Les DASRI sont ensuite transportés dans un local d’entreposage centralisé avant enlèvement, en retrait des zones d'activités hospitalières et à distance des fenêtres et des prises d'air (ex : système de traitement d’air) et facilement accessible par les véhicules de transport.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....