Etrange épidémie de maladies pulmonaires liées au vapotage : le CDC continue à enquêter

Troy Brown

Auteurs et déclarations

26 août 2019

Etats-Unis – Le Centre de contrôle des maladies et de prévention (CDC) a annoncé vendredi le premier décès de cette étrange épidémie de pathologies pulmonaires sévères qui sont survenus en moins de 2 mois dans plusieurs états américains chez des utilisateurs de cigarettes électroniques (e-cigarette).

C’est à ce jour le premier décès lié à la e-cigarette.

Le nombre de cas va croissant, les tous derniers chiffres recensent 193 cas potentiels de pathologies pulmonaires sévères, soit 40 de plus que les 153 cas rapportés la semaine dernière.

Les centres de contrôle des maladies et de prévention (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA) ont lancé des investigations, selon un communiqué du CDC.

30 cas dans le seul Wisconsin

Le CDC mène des consultations avec les départements de la santé du Wisconsin, de l’Illinois, du Minnesota, de Californie et de l’Indiana. D’autres états comme New-York et l’Utah enquêtent aussi sur des cas suspects et certains états ont lancé leurs propres alertes à l’attention des professionnels de santé et des cliniciens.

La semaine dernière, le CDC détaillait les données disponibles pour les 153 cas potentiels de maladies pulmonaires associés au vapotage – certains suffisamment sévères pour nécessiter une ventilation mécanique –rapportés dans 16 états entre le 28 juin et le 20 août, dont 30 dans le seul Wisconsin. Les chiffres seront probablement actualisés très prochainement au vu des toutes dernières données.

Si au départ, on a pu penser que seuls les adolescents et les jeunes adultes étaient concernés, les symptômes ont été retrouvés chez un individu de 53 ans.

Selon une communication du CDC daté du 2 août mais actualisée pour inclure un cas rapporté le 14 août, 15 cas étaient alors confirmés dans le Wisconsin chez des adultes âgées de 16 à 34 ans et 15 cas étaient encore investigués chez des 15/53 ans,

L’état de l’Illinois avec 24 cas possibles est aussi très touché : 10 étaient confirmés, 12 toujours sous investigation, et 2 ont été exclus, détaille le CDC.

Ensemble, le département de la santé du Wisconsin et la FDA réalisent des analyses sur des prélèvements de patients et des produits de vapotage pour identifier ce qui pourrait être à l’origine de ces pathologies.

Des symptômes pulmonaires sans cause infectieuse

Les patients ont requis des soins après avoir éprouvé des symptômes respiratoires incluant de la toux, un essoufflement et une fatigue qui se sont accrus au cours des jours ou des semaines qui ont précédé l’admission à l’hôpital. Des patients ont rapporté « de la fièvre, une douleur à la poitrine, une perte de poids, des nausées et des diarrhées » précise le CDC. Les radios pulmonaires ont révélé des opacités bilatérales et des scanner du thorax ont montré « des opacités diffuses de type verre dépoli, avec souvent une épargne des régions sous-pleurales ». Des étiologies infectieuses ont été exclues chez quasiment tous les patients.

Certains cas ont été suffisamment sévères pour nécessiter une ventilation mécanique, mais se sont améliorés par la suite grâce aux corticoïdes.

Le vapotage en commun mais rien de précis

Tous les patients ont en commun d’avoir vapoté pendant les semaines et les mois précédent l’hospitalisation.

Beaucoup ont aussi dit avoir récemment utilisé des produits à base de tétrahydrocannabinol (THC), bien qu’aucun produit spécifique, commun à tous les cas, n’ait été retrouvé, ni qu’aucun produit ne puisse être associé « de manière conclusive avec ce syndrome clinique » indique le CDC.

Bien que la cause de la pathologie soit inconnue, « des investigations épidémiologiques actives, propres à chaque état, sont en cours pour mieux caractériser les caractéristiques démographiques, cliniques et biologiques de ces cas ».

« Il n’y a aucune preuve qu’une pathologie infectieuse soit à l’origine de la maladie. Et bien que certains cas dans chacun des états soient similaires et semblent liés à l’utilisation de liquide de e-cigarette, d’autres recherches sont nécessaires pour comprendre la cause de cette maladie » conclut le CDC.

Symptômes neurologiques

Le CDC demande instamment aux cliniciens de questionner à leurs patients présentant une maladie pulmonaire ou respiratoire sur leur utilisation de produits de vapotage et l’usage de drogues légales ou illicites.

Les cliniciens doivent investiguer toutes les causes possibles de pathologies respiratoires chez les patients qui vapotent – y compris les infections communes ou non – et ils doivent déclarer à la FDA ou aux autorités compétentes nationales ou locales les cas de pathologies respiratoires évocatrices d’origine incertaine chez des patients qui vapotent.

La FDA recherche aussi une connexion possible entre e-cigarettes et symptômes neurologiques, y compris de type crises d’épilepsie. La FDA a en effet envoyé un avertissement en avril pour lequel elle a reçu désormais 127 rapports de crise d’épilepsie ou d’autres symptômes neurologiques chez les utilisateurs de e-cigarettes. Elle demande là encore à tous, professionnels de santé et utilisateurs, de rapporter les détails si de tels cas se présentent.

La version originale de l’article a été publiée en anglais sur Medscape Medical News le 21 août 2019 et traduite par Stéphanie Lavaud pour Medscape Edition Française.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....