Quiz express: situations médicales embarrassantes pour les patients

Dr George D Harris

Auteurs et déclarations

18 août 2019

Prendre soin de sa bouche et de ses dents est essentiel pour éviter une mauvaise haleine. Souvent, les patients rechignent à utiliser du fil dentaire. Il est aussi possible de leur proposer d’instiller un filet d’eau à puissance suffisante pour éliminer les dépôts inter-dentaires. La compliance à cette technique est souvent acquise dès que les patients comprennent que le passage d’air ou d’eau est synonyme de liberté de l’espace inter-dentaire. Outre l’hygiène buccale et les méthodes mécaniques, certains agents chimiques peuvent être utilisés pour combattre la mauvaise haleine : il s’agit d’antimicrobiens utilisés en bains de bouche, dentifrice ou pastille à sucer.

Une action sur le biofilm de la langue peut aussi permettre de réduire la quantité des bactéries présentes dans la bouche et, de ce fait, diminuer la quantité de sulfures et composants organiques volatiles dans l’haleine. Pour cela, il est possible de se brosser la langue, de la gratter ou d’utiliser des chewing-gums. On devrait tous se nettoyer la langue de façon douce tous les jours !

Généralement, c’est la bouche elle-même qui est à l’origine de la mauvaise haleine et non le nez. Pour distinguer ces deux causes l’une de l’autre, il suffit de sentir l’air exhalé par la bouche et celui exhalé par le nez.

La salive joue un rôle essentiel dans l’élimination de l’halitose : ainsi l’intensité de la mauvaise haleine est inversement corrélée au flux salivaire. C’est la nuit, lorsque le flux est le plus bas, à distance des repas et de toute boisson, que l’halitose est la plus prononcée. A l’inverse, dès qu’une mastication se produit, le flux salivaire augmente, ce qui a pour effet de purifier la cavité buccale et de réduite les mauvaises odeurs.

Chez les patients qui n’ont pas de problèmes d’haleine, l’une des bactéries les plus communes est Streptococcus salivarius. Mais chez les personnes qui souffrent de mauvaise haleine, cette bactérie est plus rarement présente voir totalement absente.

Parmi les causes d’halitose non buccale, le jetage postérieur nasal est fréquent. Dans ce cas, l’odeur peut être détectée de façon plus intense au niveau de l’air expiré par le nez que de celui expiré par la bouche. Typiquement, la rhinohalitose fait penser à une odeur de fromage et se différentie donc des autres causes de mauvaise haleine.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....