Pénurie de médicaments à base de cortisone : la colère monte chez les rhumatologues

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

23 mai 2019

France -- Cela fait des années que les médicaments à base de cortisone subissent des tensions d’approvisionnement et des ruptures de stock mais aujourd’hui, le problème a atteint des proportions telles qu’il provoque la colère des rhumatologues. Après le Dr Christian Augareils, président du Syndicat National des Médecins Rhumatologues qui a jugé « inadmissible» la semaine dernière que ces spécialités disparaissent des officines, c’est désormais le Pr Francis Bérenbaum (chef du service de rhumatologie à l’hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris) qui voit rouge sur les réseaux sociaux et monte au créneau en lançant une pétition pour faire réagir Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé.

https://twitter.com/Larhumato/status/1131083634906226688

 

Ruptures de stock en série

Le 14 mai dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) indiquait que pour quatre formulations de prednisone (Cortancyl® cp sécables et Gé.) et de prednisolone (Solupred® cp effervescents et orodispersibles et Gé.) par voie orale, les besoins français ne pourraient être assurés que pour une période de moins de 15 jours à 1 mois (voir tableau en fin de texte) [1].

Une situation de crise qui n’épargne pas les corticoïdes injectables. « Le 31 juillet 2019, avec l’accord de l’ANSM, le laboratoire BMS retirera le Kénacort® 40 mg et 80 mg du commerce. Une nouvelle consternante qui survient alors que le Diprostène®, commercialisé par le laboratoire MSD, est en rupture de stock et « serait » au mieux à nouveau distribué en juillet, voire en début d’année 2020… », s’est alarmé le Syndicat National des Médecins Rhumatologues (SNMR) dans un communiqué du 21 mai [2].

Il est inadmissible que ces médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) disparaissent de nos officines.

« Il est plus que temps que les pouvoirs publics et l’industrie pharmaceutique prennent les dispositions nécessaires afin que ces pénuries récurrentes cessent », précise le Dr Christian Augareils, Président du SNMR qui ajoute « Il est inadmissible que ces spécialités, qui font partie des médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) définies par un décret de loi du 20 juillet 2016, disparaissent de nos officines ».

Pétition : « Redonnez-nous la cortisone avant que des centaines de milliers de patients n'en souffrent »

Une colère partagée le Pr Francis Bérenbaum (chef du service de rhumatologie à l’hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris) qui a lancé une pétition, le 22 mai, pour faire réagir Agnès Buzyn.

Une pénurie invraisemblable s'est installée dans notre pays, que ce soit les corticoïdes oraux ou pour infiltrations.

Dans la pétition, disponible sur change.org, le Pr Bérenbaum rappelle à la ministre que : « les corticoïdes sont des médicaments indispensables pour traiter un grand nombre de maladies inflammatoires, certaines mortelles sans ce traitement » et « qu’une pénurie invraisemblable s'est installée dans notre pays, que ce soit les corticoïdes oraux ou pour infiltrations ». Il lui demande : « Au nom des centaines de milliers de patients qui en dépendent », de réagir « en trouvant une solution urgente et réaliste ».

Quelle réponse des industriels ?

Dans ce contexte tendu, l’ANSM a mobilisé les laboratoires commercialisant les produits afin de trouver rapidement des solutions pour éviter les ruptures de stock.

Au cours d’une réunion qui s’est tenue le 9 mai, les laboratoires se sont engagés à procéder à des importations de spécialités similaires en provenance d’autres Etats européens qui ne sont pas impactés par ces tensions d’approvisionnement. « Ces spécialités seront disponibles à la fois en milieu hospitalier et au sein des officines de ville », a indiqué l’agence.

En attendant, l’ANSM recommande de réserver en priorité la prescription de prednisone et prednisolone lorsque l’utilisation de ces spécialités est médicalement indispensable et sans alternatives.

Tableau : Disponibilité des spécialités au 14 mai 2019

Médicaments à base de prednisolone - 20 mg

Spécialités

Dosages

Etat des stocks

Mai 2019

PREDNISOLONE

Comprimé orodispersible

20 mg

Comprimé effervescent

20 mg

Médicaments à base de prednisolone – 5 mg

Spécialités

Dosages

Etat des stocks

Mai 2019

PREDNISOLONE

Comprimé orodispersible

5 mg

Comprimé effervescent sécable

5 mg

Médicaments à base de prednisone - 20 mg

Spécialités

Dosages

Etat des stocks

Mai 2019

PREDNISONE comprimé

20 mg

 

 

Médicaments à base de prednisone - 5 mg

Spécialités

Dosages

Etat des stocks

Mai 2019

PREDNISONE comprimé

5 mg

 Médicaments à base de prednisone - 1 mg

Spécialités

Dosages

Etat des stocks

Mai 2019

PREDNISONE comprimé

1 mg

Légende

Le stock et les approvisionnements du laboratoire sur le mois couvrent le besoin pour la spécialité et le dosage pour une période supérieure à 1 mois

Le stock et les approvisionnements du laboratoire sur le mois couvrent le besoin pour la spécialité et le dosage pour une période de 15 jours à 1 mois

Le stock et les approvisionnements du laboratoire sur le mois couvrent le besoin pour la spécialité et le dosage pour une période inférieure à 15 jours

 

 

Francis Berenbaum a déclaré les relations financières suivantes :

Exerce (a exercé) les fonctions d’administrateur, membre de la direction, associé, employé, conseiller, consultant ou fidéicommissaire pour: AbbVie; Flexion; Merck Serono; Pfizer Inc; Expanscience; Janssen; Novartis; sanofi-aventis; UCB; Servier

Exerce (a exercé) les fonctions de conférencier ou de membre d’un bureau de conférenciers pour: IBSA; Pfizer Inc

A reçu une bourse de recherche de : TRB Chemedica; Servier.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....