Cas clinique : douleur thoracique avec dilatation du ventricule droit

Dr Olivier Nallet

Auteurs et déclarations

22 mai 2019

COLLABORATION EDITORIALE

Medscape &

Présentation

Mme B. est âgée de 42 ans. Elle a des antécédents de purpura thrombopénique idiopathique et de lupus érythémateux sans syndrome des anticorps anti- phospholipides depuis 2002. Elle est traitée par prednisone (Cortancyl®) 5mg par jour et hydroxychloroquine (Plaquenil®).

Elle n’a pas de facteurs de risque vasculaire.

Elle est admise en USIC à la suite d’une douleur thoracique rétrosternale brutale, irradiant dans le dos et ayant duré environ une heure. Il persiste une gêne rétrosternale à l’admission et nous sommes à près de 24 heures du début de la douleur.

A l’examen :

  • PA 110/70 mm Hg

  • fréquence cardiaque : 80 par minute

  • auscultation cardiaque et pulmonaire : normales

  • il existe une turgescence jugulaire spontanée sans œdèmes des membres inférieurs ni signes de phlébite.

  • apyrétique

Le reste de l’examen est normal. L’ECG 18 dérivations est noté sur la figure 1.

Figure 1

ECG 18 dérivation

La biologie à l’admission note :

  • Troponine 17 mg/litre (N<0,05)

  • ASAT 129 UI /l (N<37) ; ALAT 49 UI/l (N< 56) ; Gamma GT 200 (N<55)

  • NFS normale ; pas de lymphopénie

  • GDS - PH : 7,46   PO2 : 69 mm Hg, PCO2 : 30 mm Hg

L’échographie cardiaque montre des cavités droites dilatées, une HTAP, une fonction ventriculaire gauche normale sans anomalies de la cinétique segmentaire hormis un septum paradoxal (figures 2 et 3).

Figure 2

Echocardiographie ; les cavités droites sont très dilatées ; la PAPS est à 58 mm HG ; VCI « non dilatée » (19 mm), et non compliante, TAPSE 9 mm, Onde S 7cm/s, Insuffisance tricuspidienne 3/4, débit cardiaque abaissé avec une ITVssAo à 10cm/s.

Figure 3

Doppler IT ; Vmax IT 350 cm/s

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....