Cannabis de synthèse contenant de la mort aux rats : des centaines d'hospitalisations aux US

Aude Lecrubier, Megan Brooks

Auteurs et déclarations

30 juillet 2018

Silver Spring, Etats-Unis— Du cannabis de synthèse contaminé avec du brodifacoum, un puissant rodenticide anticoagulant, continue à être vendu aux Etats-Unis posant, non seulement, un risque pour les consommateurs mais aussi pour les réserves de sang américaines, a indiqué la Food and Drug Administration (FDA), dans un point d’information publié le 19 juillet[1].

D’après l’agence américaine du médicament, plus de dix Etats sont touchés et des centaines de personnes ont été hospitalisées avec des saignements sévères, voire mortels liés à la consommation de cannabinoïdes de synthèse contenant du brodifacoum, un anti vitamine K à longue durée d’action.

Cela fait déjà plusieurs mois que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la FDA alertent sur les dangers des cannabinoïdes de synthèse, vendu sous les noms de K2 ou Spice, entre autres, dans les épiceries et les stations essences.

« Mais, en dépit de nos efforts, certains continuent à contourner la loi des états et la loi fédérale en fabriquant et en distribuant ces produits, souvent vendus avec l’indication « non approprié à la consommation humaine » et en changeant la structure des composés chimiques pour tenter de contourner le cadre légal », indique la FDA.

 
Un traitement précoce avec de fortes doses de vitamine K et d’autres soins de support peuvent potentiellement sauver des vies. FDA
 

Dans certains cas, les fabricants ont délibérément ajouté du brodifacoum, qui est supposé augmenter la durée des effets de la drogue, la « montée ».

Dans un communiqué publié en mai, les CDC ont indiqué que plus de 95 échantillons biologiques de patients avaient été testés positifs au brodifacoum. Ils ont précisé que les patients qui avaient consommé ces produits présentaient des signes et des symptômes variés de coagulopathie, notamment des bleus, des saignements de nez, des menstruations excessivement importantes, des hématémèses, des hémoptysies, des hématuries, des douleurs à l’abdomen et aux flancs et des saignements des gencives et de la bouche.

La FDA souligne que les effets du brodifacoum sont traitables et que les personnes qui consomment des cannabis de synthèse doivent être attentifs à tout signe de saignement et chercher une assistance médicale immédiate si nécessaire.

« Nous voulons aussi alerter les professionnels de santé, en particulier ceux qui travaillent en médecine d’urgence, de ces risques pour qu'ils pensent à la possibilité d’une exposition au cannabis de synthèse lorsque leurs patients présentent des saignements inexpliqués », ajoute la FDA.

 
Des risques existent...à la fois au niveau du donneur de sang et des dons de sangs. FDA
 

« Les tests classiques de coagulation, comme le taux de prothrombine, peuvent être très élevés dans ce contexte et un traitement précoce avec de fortes doses de vitamine K et d’autres soins de support peuvent potentiellement sauver des vies », explique l’agence.

Réserves de sang en danger

Autre sujet de préoccupation pour les autorités sanitaires américaines : la possible contamination des dons du sang. La FDA a reçu plusieurs signalements de donneurs ayant consommé du cannabis de synthèse contaminé au brodifacoum.

Etant donné la longue durée de vie du brodifacoum, le risque de saignement peut persister des semaines. Des risques existent donc « à la fois au niveau du donneur de sang et des dons de sangs ».

Sachant les risque connus et inconnus associés aux cannabinoïdes de synthèse (voir encadré), la FDA recommande d’éviter ces produits, et souligne qu’il n’existe pas de façon de savoir quel cannabis de synthèse est contaminé ou non avec du brodifacoum.

Cannabinoïdes de synthèse : quelle toxicité ?

Selon l’ANSM, les effets toxiques aigus associés à l’usage de cannabinoïdes de synthèse sont principalement :

  • des troubles neurologiques et neuromusculaires (agitation, convulsions, somnolence, vertiges, paresthésies, ralentissement psychomoteur) ;

  • des troubles cardiovasculaires (tachycardie/palpitations, hypertension artérielle, plus rarement bradycardie, voire hypotension artérielle) ;

  • des troubles psychiatriques (troubles psychotiques, symptômes paranoïaques, confusion, anxiété, amnésie, parfois insomnie, humeur dépressive).

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....