Prévention de la migraine : Aimovig en injection mensuelle approuvé en Europe

Stéphanie Lavaud

1er août 2018

 

Londres, Royaume-Uni – Actualisation : L’EMA a définitivement approuvé l’érénumab (Aimovig®), premier et seul médicament d’une toute nouvelle classe de médicaments qui cible spécifiquement le calcitonine gene related peptide (CGRP), apprend-on dans un communiqué du laboratoire Novartis. Auto-administré par le patient lui-même grâce au stylo injecteur SureClick® toutes les 4 semaines, ce traitement préventif a entrainé une réduction de moitié de journées migraineuses par mois. Dans une extension d’étude en ouvert, un quart des patients souffrant de migraines épisodiques (26%) prenant Aimovig® 70 mg, ont même été libérés de leurs douleurs migraineuses au bout de 15 mois. La décision de l’EMA s’applique aux 28 pays européens membres de l’Union Européenne plus l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein. Hors Europe, Aimovig® a été approuvé aux USA, en Suisse et en Australie.

 

Migraine : avis positif de l’Europe pour le 1er anticorps monoclonal

 

Londres, Royaume-Uni/12 juin 2018 – Comme la FDA, 15 jours auparavant, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence médicale européenne (EMA) vient de recommander positivement la mise sur le marché de l’érénumab (Aimovig®, Novartis), la première thérapie par anticorps monoclonal dans la prévention de la migraine [1]. Aimovig appartient, avec d’autres molécules en développement, à une toute nouvelle classe de médicaments qui cible spécifiquement le calcitonine gene related peptide (CGRP), un peptide qui joue un rôle important dans la physiopathologie de la migraine (du fait de son action très algogène et vasodilatatrice).

Cet avis en faveur de l’érénumab repose sur deux études pivots ayant inclus l’une 667 patients souffrant de migraine chronique et l’autre, 995 victimes de migraine épisodique. Après 3 mois de traitement, les patients souffrant de migraines chroniques ont bénéficié d’une réduction de 2,5 jours de migraine par mois en moyenne par rapport au placebo. Ceux avec une migraine épisodique ont, quant à eux, connu une réduction de 1,3 à 1,8 jours de migraine, en fonction de la dose prise. L’effet indésirable le plus fréquent a été une réaction au site d’injection, la constipation, des spasmes musculaires et un prurit.

Aimovig® sera indiqué pour les personnes souffrant au minimum 4 jours de migraine tous les mois. Lesquelles pourront s’injecter elles-mêmes, après avoir été formées au geste, les 70 mg de principe actif, au rythme d’une injection mensuelle. Dans un premier temps, la prescription de l’anticorps devrait être réservée aux médecins expérimentés dans le traitement de la migraine.

Reste encore à en connaitre le prix et les données d’efficacité et de tolérance sur le long terme.

 

 

 

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....